24 mars – Journée d’action nationale contre le dumping social – A travail égal, salaire égal

24 mars – Journée d’action nationale contre le dumping social – A travail égal, salaire égal

C’est dans le cadre du 60ème anniversaire du Traité de Rome que la FGTB organise sa toute première journée d’action nationale contre le dumping social. Le Traité de Rome a institué la Communauté économique européenne, mais à ce jour, nous sommes loin d’une Communauté sociale européenne. Quotidiennement, nous constatons des pratiques de dumping social, que ce soit sur les chantiers, dans les call centers, sur les routes ou dans les bureaux. La FGTB entend, à l’occasion de ce 60ème anniversaire, dénoncer les pratiques de dumping social et d’exploitation des travailleurs et proposer des solutions concrètes aux décideurs politiques belges et européens. La FGTB a rassemblé 1200 militants Place du Luxembourg. Plus tôt dans la journée, les centrales professionnelles avaient déjà organisé différentes actions dans les secteurs.

La concurrence déloyale met en péril les emplois, les salaires, et la sécurité de tous les travailleurs. Les travailleurs belges sont mis sur le côté et les travailleurs étrangers sont exploités. Marc Goblet rappelle que « le problème n’est pas que des travailleurs étrangers viennent travailler dans notre pays, mais bien que les droits de ces travailleurs sont largement contournés et même bafoués ». L’exploitation est énorme : les salaires fixés par voie légale ne sont pas payés, les heures supplémentaires et les cotisations sociales non plus. Les travailleurs étrangers doivent prester des heures supplémentaires sans limites et vivent très souvent dans des conditions inhumaines.

Il existe pourtant une législation en la matière, mais ces règles sont insuffisantes et vagues. Le dumping social peut continuer d’exister en toute impunité. Par ailleurs, force est de constater que la législation est faite en fonction du libre marché, de la concurrence et des employeurs. La législation nationale et les règles européennes maintiennent donc le dumping social. Pour la FGTB, la solution réside dans plus d’Europe.

Outre le renforcement de la législation et un net renfort des services d’inspection, chaque travailleur doit bénéficier de la même protection sociale et des mêmes conditions salariales décentes. Nous devons parvenir à un traitement égal de tous les travailleurs européens. Et ce, quel que soit leur lieu d’occupation car chaque travailleur européen a droit à des conditions de travail décentes, à un revenu stable et à une vie digne.

Pour Marc Goblet « la lutte contre le dumping social doit devenir une priorité absolue. Au niveau belge ET européen. En tant que FGTB, nous ne pouvons tolérer que les droits de l’homme et des droits sociaux fondamentaux soient subordonnés au marché et aux droits économiques. Les règles sont là pour protéger les travailleurs et non pour accroître les bénéfices et le pouvoir des entreprises ».

La FGTB organisera donc chaque année une journée contre le dumping social, pour une Europe sociale.