Antwerp Tax Pride pour une fiscalité juste

Antwerp Tax Pride pour une fiscalité juste

Paradise Papers, Luxleaks, Panama Papers, Swiss leaks… Ça commence à bien faire ! Les vrais héros ne se cachent pas aux Bahamas, aux Caïmans ou aux îles vierges. Ce lundi 4 décembre sera organisée la première Antwerp Tax Pride pour une fiscalité juste.

Infos pratiques 

  • Quand ? Le lundi 4 décembre 2017 à 9h30 :
  • Où ? Rassemblement Sint-Jansplein | 2060 Anvers
  • Cortège : Départ de la Tax Pride à 10h - Action devant le service public fédéral Finances à 10h30 - Départ vers le site de Waagnatie à 11h15. Arrivée à 12h à Waagnatie: discours – musique – humour – foodtrucks

Une fiscalité juste, maintenant !

Les travailleurs sont ceux qui paient le plus d’impôts. Les entreprises, les nantis, bailleurs, investisseurs et entrepreneurs en paient bien moins. Ils galopent presque gratuitement sur le dos des simples contribuables. Etant donné que le gouvernement refuse de demander une contribution équitable aux autres groupes de revenus, ce sont les soins, sécurité sociale et services publics qui trinquent. Le tout à notre détriment, nous qui payons des impôts. C’est pourquoi nous disons : maintenant ça suffit. Une fiscalité juste, maintenant !

Nous sommes fiers de payer des impôts. Car ils permettent au gouvernement de fournir :

  • Enseignement et culture ;
  • Soins, protection sociale et solidarité sociétale ;
  • Sport et loisirs ;
  • Nature, protection animale et environnementale ;
  • Trains, trams, bus, métros, poste, administrations… ;
  • Routes, ponts, hôpitaux, maisons de repos, écoles, logements sociaux, bibliothèques,… ;
  • Protection et sécurité (pompiers, police, armée…) ;
  • Droit et justice ;
  • Et bien davantage…

Nous en sommes fiers. Fiers, mais pas idiots !

Nous exigeons du gouvernement qu’il :

  • perçoive correctement l’impôt et lutte contre la fraude et l’évasion fiscales ;
  • agisse contre l’évasion via des sociétés de management dans des paradis fiscaux ;
  • taxe tous les revenus de manière équitable et progressive ;
  • instaure rapidement une taxe sur la plus-value ;
  • fasse payer à toutes les entreprises l’impôt sur les sociétés, proportionnellement aux bénéfices réels et sans régimes de faveur ;
  • instaure une taxe sur les transactions financières ;
  • agisse plus sévèrement contre l’évasion fiscale par le biais de plateformes digitales.