Congrès fédéral 2018 de la FGTB : pour le changement !

Congrès fédéral 2018 de la FGTB : pour le changement !

Du 30 mai au 1er juin, la FGTB tient son congrès fédéral. Ce sera l’occasion de fixer nos stratégies, points d'action et priorités pour les quatre prochaines années. Ce sera également le moment de choisir notre nouveau secrétariat fédéral, parmi lesquels le nouveau duo à la tête de notre syndicat.

Notre congrès fédéral est un événement marquant dans la vie syndicale puisqu’il est à la fois un point d’arrivée et un point de départ. Il clôt 4 années de dur labeur, mais signifie en même temps un nouveau départ pour les 4 années à venir. Le congrès sera l’opportunité de donner un nouvel élan à nos revendications et de soutenir nos délégué-e-s, nos services et nos actions sur le terrain.

Le congrès fera une large place au débat, sur les thèmes qui nous sont chers, tels que la sécurité sociale, le travail syndical international, le dumping social, l'emploi ou le pouvoir d'achat ?

Congrès fédéral ?

Le congrès fédéral se réunit tous les quatre ans, revient sur la période passée avec un rapport statutaire et un rapport d'activités. Il définit également des lignes politiques et syndicales pour l'avenir. En outre, le congrès est l’occasion de mener des débats sur les combats et actions à mener.

Environ 1.500 militants de la FGTB ont été mandatés cette année par leur centrale ou leur régionale FGTB afin de participer au congrès. Ils prennent la parole, débattent et votent les résolutions.

Ces résolutions, élaborées en concertation avec l’ensemble des organes de la FGTB et nos militants, constituent notre rapport stratégique pour l'avenir. Ces résolutions sont notre vision sur les conditions économiques et sociales actuelles, et définissent nos lignes et nos actions pour les années à venir.

Nouveau secrétariat fédéral

Après 12 ans à la tête de la FGTB, son Président, Rudy De Leeuw, prendra sa retraite. Le congrès élira de fait un nouveau secrétariat fédéral le 30 mai, parmi lesquels un nouveau ou une nouvelle président-e et secrétaire général-e.

Programme

Jour 1

Le premier jour, nous mettrons en avant le travail syndical international. De nombreux invités syndicaux internationaux prendront la parole ce jour-là, parmi lesquels :

  • Guy Ryder, directeur général de l'Organisation internationale du travail (OIT) ;
  • Sharan Burrow, secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale (CSI) ;
  • Luca Visenti, secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats (CES) ;
  • Georges Dassis, président du Comité économique et social européen (CESE).

Viendront ensuite les débats sur l'Europe, le pouvoir d'achat et le dumping social par un panel d’experts composé de Frank Moreels, président de l’UBT, Josef Stredula, secrétaire général tchèque CMKOS, Susanna Camusso, secrétaire générale italienne CGIL et Esther Lynch, secrétaire confédérale de la CES.

Dans l'après-midi, le rapport statutaire 2014-2018 sera présenté au Congrès et le nouveau secrétariat fédéral sera élu par les militants.

Jour 2

Cette deuxième journée est l’occasion d’évoquer nos lignes directrices pour les quatre prochaines années. Les congressistes débattent des résolutions de la FGTB, sur des thèmes variés comme la sécurité sociale, l’emploi et les salaires, la qualité de vie, la fiscalité.

Jean-François Tamellini, secrétaire fédéral : « Il est temps de mettre fin à l’érosion de notre sécurité sociale. Une sécurité sociale forte et fédérale est une condition absolue au bien-être dans notre pays. »  

Le nouveau secrétaire fédéral Raf De Weerdt a défendu quant à lui une meilleure qualité de vie. « En tant que syndicat fédéral progressiste, nous luttons pour d’excellents services publics, qui constituent une importante part du pouvoir d’achat de la population. »

La secrétaire générale Miranda Ulens s’est exprimée à propos de l’emploi et les salaires. Pour la FGTB, il est clair que la réduction collective du temps de travail avec maintien des salaires et embauches compensatoires sera, pour les années à venir, au cœur de la lutte pour le progrès social. « Nous sommes pour une réduction collective du temps de travail. Plus de temps libre, de qualité, c’est bon pour tout le monde ».

En fin de journée, le secrétariat fédéral examine toutes les résolutions et les amendements déposés.

Jour 3

Ce troisième jour laisse de la place et du temps pour les hommages et commémorations. Les résolutions et les motions sont votées. La nouvelle secrétaire générale et le nouveau président font leur discours d’inauguration.

Les documents du Congrès