Déclaration de la FGTB sur l'état de la concertation sociale

Déclaration de la FGTB sur l'état de la concertation sociale

 

Au lendemain de la grève du 24 novembre, Le Ministre Kris Peeters a invité le front commun syndical à une rencontre en son cabinet.


Si, à cette occasion, le Ministre a proposé aux 3 syndicats d’envoyer leurs experts à une réunion qui aura lieu cette après-midi sur les RCC (les prépensions) avec les experts patronaux et les représentants du cabinet, Rudy De Leeuw, Président de la FGTB, rappelle « que les experts de la FGTB écouteront les propositions du cabinet et des experts patronaux sans émettre d’avis ou de décisions ».


« Et ce, complète Marc Goblet, Secrétaire général de la FGTB, tant que nous n’aurons pas une concertation sociale bipartite, entre patrons et syndicats, sur les aménagements de fin de carrière (RCC, crédit-temps, et pension). »


Par ailleurs, la FGTB rappelle « qu’il n’y a toujours aucune réponse, ni du gouvernement ni des patrons, sur les 4 priorités du front commun syndical c’est-à-dire le maintien et le renforcement du pouvoir d’achat par la liberté de négocier et la suppression du saut d’index, une sécurité sociale fédérale forte, un investissement dans la relance et des emplois durables en ce compris des services publics de qualité et enfin, une justice fiscale ».


Le plan d’action du front commun syndical est donc maintenu pour la FGTB.