Elections 2019 : le temps d’une véritable politique sociale est venu !

Elections 2019 : le temps d’une véritable politique sociale est venu !

Après les résultats du triple scrutin de ce 26 mai, une chose est certaine : « Les travailleurs et la majorité des citoyens exigent du changement ! ». Une large majorité de la population a, en effet, sanctionné les politiques ultra-libérales des Gouvernements sortants. En Flandre, en Wallonie et à Bruxelles, ils attendent maintenant des propositions politiques concrètes répondants aux urgences climatiques et sociales.

La FGTB exige que les partis politiques assument leurs responsabilités et fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour former rapidement des gouvernements viables. Nous rappelons que les engagements pris par les différents partis progressistes dans la perspectives des élections doivent être concrétisés et enregistrés dans les accords des gouvernements flamands, wallons, bruxellois et fédéraux.

Des accords qui devraient aboutir  à une politique qui prenne réellement en compte les demandes de changement économique, social et écologique.

Même si la complexité institutionnelle dans laquelle se trouve la Belgique après le 26 mai est grave, chaque partie impliquée doit faire preuve de sérieux et de sens des responsabilités. Nous n’accepterons pas que cette complexité soit utilisée comme prétexte pour affaiblir les droits des travailleurs et pour pousser une majorité de la population dans la précarité, voir même dans la pauvreté.

La FGTB tient à condamner fermement la montée en puissance de l’extrême-droite. Nous n’accepterons en aucun cas la formation de majorités gouvernementales avec un parti d’extrême-droite, car il préconise une politique en contradiction avec nos valeurs de tolérance et de solidarité. Ces derniers n’ont d’ailleurs jamais été (certainement pas au sein du Parlement) du côté des travailleurs lorsqu’il s’agissait de défendre leurs droits sociaux, que du contraire.

Enfin,  la FGTB appelle à la formation rapide d’un gouvernement fédéral. Elle rappelle que l’échelle fédérale demeure l’échelle de protection la plus optimale pour les travailleurs et pour la majorité des citoyens. Nous refuserons toute tentative d’affaiblir les systèmes fédéraux de solidarité tels que la sécurité sociale ou le droit du travail.