Euro-manifestation à Budapest

Euro-manifestation à Budapest

La Confédération européenne des syndicats (CES) et ses six organisations membres hongroises organisent une Euro-manifestation le samedi 9 avril 2011 à Budapest, où se tiendra le Conseil européen des Affaires économiques et financières (ECOFIN) sous présidence hongroise. Les syndicats européens défileront pour dire « non » à l’austérité et demander plus d’Europe sociale, des salaires équitables et des emplois de qualité. La FGTB y sera présente!

 

Les syndicats européens se mobilisent pour l’Europe du progrès social

 

Les politiques mises en place par les autorités européennes et les gouvernements nationaux pour faire face aux ravages de la crise, sont essentiellement basées sur des mesures d’austérité et des plans de consolidation fiscale qui consistent à opérer des coupes sombres dans les dépenses publiques, à exercer des pressions à la baisse sur les salaires et à interférer dans l’autonomie des négociations collectives. Ces mesures de régression sociale sont prises alors que des bonus scandaleux continuent à être versés.

 

Les syndicats européens s’opposent à ces choix politiques et ont fait savoir à de multiples reprises que des choix alternatifs étaient possibles, c’est pourquoi ils feront entendre leur voix dans les rues de Budapest le 9 avril prochain, car gouverner l’Europe veut dire autre chose que la faire régresser socialement.

 

Les revendications du front commun syndical

 

Nous nous opposons à l’idéologie qui fait de la concurrence le seul élément de la vie sociale. Les mesures d’austérité, adoptées principalement pour calmer les marchés financiers ont visé en premier lieu les dépenses publiques qui assurent la cohésion sociale. Il faut cibler les spéculateurs et non les travailleurs !


Le front commun syndical refuse :

  • les plans d’austérité en Europe, les coupes sombres dans les salaires et les retraites,
  • la précarisation et le chômage des jeunes et des moins jeunes,
  • la déréglementation du code du travail et la régression sociale,
  • l’augmentation des inégalités sociales.


Gouverner l’Europe, c’est oeuvrer pour une Europe plus sociale et plus solidaire pour les citoyens européens, en particulier les jeunes, les retraités et les femmes. La FGTB, la CSC et la CGSLB demandent:

  • l’accès à des emplois de qualité, des emplois stables, le développement de la formation pour tous,
  • la garantie d’un salaire décent,
  • une protection sociale forte, garante de la cohésion sociale et de la solidarité,
  • la protection du pouvoir d’achat,
  • la garantie de meilleures retraites,
  • des services sociaux de qualité accessibles à tous.

 

Gouverner l’Europe, c’est agir pour une véritable croissance durable. Par:

  • l’instauration d’une taxe sur les transactions financières afin d’assurer une politique publique d’investissement,
  • la mise en place d’euro-obligations pour freiner la spéculation, mutualiser les risques et financer un plan européen de relance, 
  • le développement de politiques industrielles durables et dynamiques basées sur des politiques bas carbone,
  • un renforcement des moyens de coordination et de transparence pour éviter le dumping social en Europe.