L’emploi des jeunes se détériore encore

L'emploi des jeunes se détériore encore

L'emploi des jeunes se détériore encore

 

Une étude de l’OIT montre que l’impact de la crise de l’euro se diffuse jusqu’en Asie de l’Est et en Amérique latine, aggravant la situation de nombreux jeunes demandeurs d’emploi.

Le taux de chômage des jeunes va encore s’aggraver à l’échelle mondiale parce que les retombées de la crise de l’euro se propagent, selon une étude de l’OIT intitulée «Panorama mondial de l’emploi: sombres perspectives pour les jeunes sur le marché du travail» (en anglais).


Même dans les pays qui enregistrent des signes précoces de reprise de l’emploi et où des postes vacants s’ouvrent, de nombreux jeunes chômeurs ont du mal à décrocher un emploi.


Tendances mondiales

  • Le taux mondial de chômage des jeunes atteindra 12,9 pour cent d’ici à 2017 – en hausse de 0,2 point de pourcentage par rapport aux prévisions pour 2012.
  • Dans les économies développées, le taux de chômage des jeunes devrait reculer progressivement, de 17,5 pour cent cette année à 15,6 pour cent en 2017. Ce qui demeure bien plus élevé que les 12,5 pour cent enregistrés en 2007 avant que la crise ne frappe. 
  • Le taux de chômage des jeunes dans les pays en développement devrait quant à lui augmenter, à cause de l’impact de la crise de l’euro et du fléchissement des exportations.

 

Appel à l’action de l’OIT

L'appel de l’OIT à agir en faveur de l’emploi des jeunes invite les gouvernements et les partenaires sociaux à:

  • favoriser une croissance riche en emplois et la création d’emplois décents grâce à des politiques macroéconomiques, à l’employabilité, à des politiques du marché du travail, à l’entreprenariat et aux droits des jeunes pour traiter les conséquences sociales de la crise tout en assurant la stabilité financière et budgétaire ;
  • promouvoir les politiques macroéconomiques et les incitations fiscales qui soutiennent l’emploi, renforcent la demande globale, améliorent l’accès au financement et accroissent l’investissement productif – en prenant en compte la diversité des situations économiques des pays ;
  • mobiliser des moyens budgétaires durables pour adopter des mesures ciblées, telles que des mesures anticycliques et des interventions de relance de la consommation, des programmes d’emploi public, des régimes de garantie de l’emploi, des programmes d’infrastructures à haute intensité de main-d’œuvre, des subventions pour les salaires et la formation et d’autres interventions spécifiques pour l’emploi des jeunes. Ces programmes devraient garantir l’égalité de traitement pour les jeunes travailleurs.