La Belgique doit aussi arrêter les négociations sur le TTIP et le CETA

La Belgique doit aussi arrêter les négociations sur le TTIP et le CETA

Après l’Allemagne, la France annonce qu’elle demande l’arrêt définitif des négociations sur le traité de commerce avec les Etats-Unis (TTIP).

Selon François Hollande, et en synthèse, « La négociation s'est enlisée, les positions n'ont pas été respectées, le déséquilibre est évident ».

Ce qui est valable pour la France et l’Allemagne, l’est aussi pour la Belgique. La FGTB appelle dès lors le gouvernement fédéral à cesser de négocier le traité de libre-échange avec les Etats-Unis.

Par ailleurs, il est illusoire de penser que le traité de commerce avec le Canada (CETA) est différent.

Le CETA est le jumeau du TTIP. Il organise la libéralisation, à quelques exceptions près, de tous les services publics et une libéralisation du commerce sans les nécessaires garanties de socle commun en matière de droit du travail. Par ailleurs, les entreprises auront le droit de poursuivre les États devant un tribunal « parallèle » si certaines réglementations du travail ou CCT ne leur conviennent pas…

Le CETA, comme le TTIP, menace nos droits, nos emplois, notre santé, notre planète et notre démocratie.

Le 20 septembre, la FGTB sera aux côtés de milliers de citoyens pour exiger que la Belgique ne donne pas son accord à la signature du CETA. Nos parlementaires ne doivent pas non plus marquer leur accord avec ce traité. 

La Belgique ne doit pas non plus marquer son accord avec la poursuite des négociations du TTIP sur base du mandat actuel.