La FGTB s’insurge contre le sort réservé aux travailleurs de Palestine

La FGTB s’insurge contre le sort réservé aux travailleurs de Palestine

En cette journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, la FGTB s’inquiète du traitement réservé au peuple palestinien et du manque d’actions concrètes de la part de la Belgique et de la communauté internationale. Les beaux discours ne suffisent plus !

La Palestine connait de graves problèmes de développement. Le mur illégal, les checkpoints, le blocus de Gaza, les zones militaires morcellent le territoire, ce qui empêche le développement. Des conditions qui entraînent un taux de chômage dramatique, et poussent les travailleurs palestiniens dans la précarité, forcés à l’exploitation et ce également en Israël et dans les colonies.

Nous avons là des entreprises impliquées dans la colonisation de par leurs activité. Rappelons que des recours juridiques sont possibles. S’il faut les pousser dans le dos pour qu’elles se mettent aux normes, qu’on le fasse. Les travailleurs ne sont pas du bétail, ils ont le droit d’être informés et d’être protégés.

C’est pourquoi, à l’occasion de cette journée de solidarité, la FGTB demande au gouvernement belge d’appuyer, politiquement et budgétairement, la publication et la mise à jour régulière de la Base de données internationale des entreprises liées à la colonisation dans les territoires palestiniens conformément à une décision prise en 2017 par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU.

Il est temps que notre pays et plus largement la communauté internationale s’inquiète de cette situation plus que désastreuse. Au-delà des problèmes politiques et territoriaux, ce sont des travailleurs qui souffrent de l’oubli et de l’ignorance. Il faut agir !