La FGTB salue le départ de Marc GOBLET et élit Robert VERTENUEIL Secrétaire général

La FGTB salue le départ de Marc GOBLET et élit Robert VERTENUEIL Secrétaire général

Ce 9 juin, un congrès extraordinaire de la FGTB a acté le départ à la pension anticipée de Marc Goblet et a élu Robert Vertenueil Secrétaire général. 

Marc GOBLET quitte la FGTB après 35 années de syndicalisme. Chauffagiste, il devient, en 1982, permanent de la Centrale générale FGTB Liège-Huy-Waremme. En 1987, il est élu Vice-président de cette même centrale avant d’en prendre la présidence en 2004. Viscéralement interprofessionnel, c’est tout naturellement que Marc Goblet devient Président de la FGTB Liège-Huy-Waremme en 2003 et ce, jusqu’en octobre 2014, date à laquelle il est élu Secrétaire général de la FGTB.

En 32 ans de syndicalisme, Marc Goblet n’a jamais connu de grève dans les secteurs à sa charge. La négociation et le juste retour aux travailleurs sont ses leitmotivs. Mais en 2014, Marc Goblet rappelle que « face à un gouvernement des droites, nous devions contrer les propositions gouvernementales et convaincre les employeurs de privilégier la concertation sociale ».

Marc Goblet a défendu tout au long de sa carrière une FGTB interprofessionnelle unie et ce, afin de proposer des alternatives crédibles aux politiques d’austérité.

Robert VERTENUEIL, diplômé de l’Institut Provincial d’Enseignement Technique Scientifique Industriel (Travaux Publics et Construction), entame sa carrière en 1987 comme permanent à la Mutualité Socialiste du Brabant Wallon. Entre 1990 et 1992, il est élu Secrétaire général de la Confédération des Jeunesses Socialistes. À partir de 1992, il rejoint à nouveau la Mutualité socialiste du Brabant Wallon où il sera successivement Responsable des Services Extérieurs et attaché de Direction. Entre 2002 et 2008, Robert Verteneuil intègre le mouvement syndical au sein de la Centrale générale FGTB du Brabant Wallon où il est élu Secrétaire adjoint puis Secrétaire Régional. En 2008, il est élu Secrétaire fédéral de la Centrale générale FGTB en charge des secteurs de la Construction, des Fabriques de Ciment et des Logements sociaux. Une centrale dont il prendra la tête en 2015 en tant que Secrétaire général.

Si Robert Verteneuil connaît l’action commune socialiste comme nul autre, il est un fervent défenseur et un garant de l’indépendance syndicale.

Outre le départ de Marc Goblet et l’élection de Robert Vertenueil, le congrès a abordé l’actualité socio-politique.  La FGTB a présenté ses alternatives à la politique gouvernementale :

  • Pour assurer le pouvoir d’achat, un salaire minimum à 14€
  • Pour plus d’emplois de qualité, une réduction collective du temps de travail
  • Pour garantir une protection sociale, une pension minimum à 1500 € et une pension à concurrence de 75% du salaire
  • Pour une fiscalité juste, une imposition globale et progressive de tous les revenus. Un euro = un euro.
  • Pour des services publics de qualité et accessibles.

Selon Robert Vertenueil « Ces alternatives seront développées et proposées aux employeurs, aux partis, au gouvernement et aux citoyens parce qu’elles sont réalisables et bien meilleures. Ce sont des alternatives à la politique de droite que j’entends défendre et auxquelles je me consacrerai à 100%. »

La FGTB a également annoncé que ces alternatives feront l’objet d’une campagne à destination du grand public dès l’automne.