La FGTB solidaire avec la grève des femmes organisée par le syndicat SGB/USS le 14 juin en Suisse

La FGTB solidaire avec la grève des femmes suisses

L’écart salarial tenace entre les hommes et les femmes est un point de combat syndical dans de nombreux pays, y compris en Belgique. Depuis 2005 déjà, la FGTB mène campagne pour lutter contre cette inégalité salariale.

Les causes sont généralement les mêmes : une trop grande part de travail à temps partiel involontaire chez les femmes, la ségrégation horizontale et verticale, un équilibre difficile entre travail et vie privée, les soins aux enfants et aux membres de la famille malades et âgés qui incombent toujours essentiellement aux  femmes, la discrimination en cas de grossesse et de maternité, la violence et le sexisme envers les femmes, le maintien de la répartition traditionnelle des rôles

Si ces causes expliquent en partie l’inégalité salariale, chez nous aussi, dans la moitié des cas, l’écart salarial s’explique par des discriminations pures et simples. Et c’est inacceptable car un salaire moins élevé signifie automatiquement une pension plus basse pour les femmes.

Depuis 2005, l’écart salarial sur base mensuelle a diminué de 26 à 20% dans le secteur privé, mais ces 5 dernières années, la situation stagne. Chaque année, au mois de mars, nous menons donc des actions dans le cadre de la campagne Fight for Fourteen visant à porter le salaire minimum à 14€/h ou 2.300€ par mois. Dans de nombreux secteurs occupant essentiellement des femmes (comme l’Horeca, les call centers, le secteurs des soins, de l’alimentation ou encore du nettoyage), le salaire minimum est nettement plus bas. Avec la campagne « FF14 – Les femmes savent pourquoi », nous gardons cette revendication à l’agenda politique et syndical.

Le 8 mars, journée internationale des droits des femmes, un appel à la grève pour les femmes a été lancé en Belgique également. Nous espérons que dans les prochaines années, davantage de femmes pourront faire entendre toujours plus haut et fort leur revendication justifiée pour des droits égaux et un salaire égal, par la négociation quand c’est possible et par des actions quand c’est nécessaire.

Entre-temps, la FGTB souhaite beaucoup de succès aux syndicalistes, femmes et hommes du SGB/USS, dans le cadre de l’action de grève du 14 juin 2019 pour l’égalité salariale pour les femmes et pour les hommes !