Les militants de Bomspotting traduits en justice : on se trompe d’accusés

Les militants de Bomspotting traduits en justice : on se trompe d'accusés

 

En février 2012, des militants pacifistes se sont introduits dans le Quartier général européen de l’OTAN (le « SHAPE ») et en ont diffusé des images sur le net.


Ce 26 octobre 2015 à 8h à Mons, 7 de ces militants sont convoqués au tribunal correctionnel de Mons : ils risquent 5 ans de prison et une lourde amende.


Trop peu de gens le savent mais une vingtaine de bombes nucléaires reposent sur le sol belge en toute opacité et surtout en totale illégalité.


Dans le cadre de la campagne « « NATO GAME OVER / BOMSPOTTING » d’Agir pour la Paix et de Vredesactie, ces pacifistes n’avaient d’autre objectif que de dénoncer cette présence d’armes nucléaires et la préparation à l’emploi de celles-ci par l’armée belge.
 

Après avoir épuisé en vain tous les moyens légaux, ils ont opté pour une inspection citoyenne de l’enceinte du quartier général de l’OTAN. Et ce, de manière non violente en étant fidèles aux principes de la désobéissance civile.


Pour la FGTB, ce procès devrait être celui de l’arme nucléaire ! Et non de ceux qui luttent pour la Paix !