Retour

Les syndicats, ensemble pour l'élimination des violences faites aux femmes

Les syndicats, ensemble pour l'élimination des violences faites aux femmes

Les syndicats sont bien décidés, avec les employeurs, à éliminer la violence à l’égard des femmes à travers des conventions collectives et leur application correcte aux niveaux national, sectoriel et de l’entreprise.

Dans le cadre de la Journée de lutte contre les violences faites aux femmes, la Confédération européenne des syndicats (CES) organise une conférence à Madrid pour partager des expériences en matière de négociations et d’accords au niveau de l’entreprise et au niveau sectoriel visant à combattre la violence à l’égard des femmes et le harcèlement sexuel au travail.

Dans une étude intitulée « Safe at home – Safe at work » (En sécurité au travail – En sécurité à la maison), la CES dévoile la manière dont les syndicats abordent la violence envers les femmes au travail en Europe et comment un soutien sur le lieu de travail peut contribuer à éliminer la violence domestique envers les femmes.

Violences et harcèlement sexuel

Une enquête menée par le TUC britannique révèle que plus de la moitié de toutes les femmes, et près des deux tiers des femmes âgées de 18 à 24 ans, ont été confrontées au harcèlement sexuel. Une autre enquête de 2014 montre qu’une femme sur cinq a été victime de harcèlement sexuel en France.

Accords européens

Des accords novateurs ont été signés dans plusieurs pays y compris l’Allemagne, la Bulgarie, le Danemark, la France, l’Italie, les Pays-Bas et la Slovénie. Ce sont ces accords qui orienteront les actions futures des syndicats européens afin d’éliminer la violence à l’égard des femmes au travail.

L’accord-cadre européen de 2007 entre organisations syndicales et patronales européennes sur le harcèlement et la violence au travail a donné naissance à des accords à l’échelle de l’Europe dans les secteurs du commerce, de la sécurité privée, des administrations locales, de la santé et de l’éducation.