Manifestation contre la politique migratoire injuste du gouvernement

Manifestation contre la politique migratoire injuste du gouvernement

La FGTB et le CEPAG dénoncent la politique migratoire injuste du gouvernement Michel. Rejoignez la manifestation du samedi 13 janvier à 14h à la gare du Nord à Bruxelles.

Pourquoi cette manifestation ?

Ces dernières années, la situation des personnes migrantes et des sans-papiers en Belgique n’a cessé d’empirer. Une politique d’asile toujours plus restrictive et une gestion migratoire toujours plus sécuritaire s'accompagnent d'une rhétorique raciste de plus en plus décomplexée et de l’augmentation des violences d’Etat envers les personnes migrantes : rafles, passages à tabac, enfermement,… Il s'agit d'ailleurs d'une tendance générale observable partout en Europe, de la Hongrie à l'Italie en passant par la France, concertée au sein de l’UE et transcrite dans ses directives.

Un changement de cap plus que nécessaire !

Dans la continuité de la grande manifestation organisée par le CNCD et une large plateforme associative et syndicale « pour une politique migratoire juste et contre le dumping social », nous exigeons du gouvernement belge un réel changement de cap en matière de politique d’asile et de migration, loin des dérives populistes refusant de prendre en compte la dimension humaine des migrations sur base du mythe de l’appel d’air.

Aujourd’hui, le gouvernement Michel a dépassé les bornes. D’une part, Theo Francken, en renvoyant vers une dictature des personnes venues chercher refuge en Belgique, met en effet en place une politique qui porte atteinte aux droits de l'homme. D’autre part, les réponses du Premier ministre via Facebook sont insuffisantes et n’ont d’autre objet que de justifier les décisions inadmissibles prises par le secrétaire d’Etat. 

Aujourd’hui, syndicalement, nous opposons à une vision de mise en concurrence des humains, dont l’exploitation des sans-papiers est une des figures extrêmes, un projet de société égalitaire et solidaire, créatrice de liberté pour tout un chacun.

Nous serons nombreuses et nombreux pour rappeler au gouvernement que la responsabilité politique n’est pas un vain mot et que quand un secrétaire d’Etat ne l’assume pas, il doit démissionner.

En pratique

  • Quand ? samedi 13 janvier à 14h
  • Où ? gare du Nord à Bruxelles