Retour

Mobilité | Le point sur l'enquête 2020 des déplacements domicile-travail

Mobilité | Le point sur l'enquête 2020 des déplacements domicile-travail

Le déplacement entre le domicile et le lieu de travail n’est légalement pas considéré comme temps de travail et n’est donc pas rémunéré. Cela signifie-t-il pour autant que ce trajet n’a pas sa place dans la concertation sociale de l’entreprise ? Évidemment non !

Pensons au stress et à la fatigue qui en découlent pour les travailleurs qui sont contraints d’y consacrer beaucoup (trop) de temps et aux répercussions de ces (longs) déplacements sur leur vie professionnelle et familiale, sans oublier les coûts et les risques. Le législateur l’a bien compris. C’est pourquoi il exige, tous les 3 ans, un diagnostic précis doublé d’une concertation sociale sur ce sujet.

Ce sont autant d’arguments pour intégrer la mobilité et lui donner la place qu’elle mérite dans notre action syndicale avec, comme objectif principal, l’amélioration de notre qualité de vie.