Nos pensions sont en danger !

Nos pensions sont en danger !

La FGTB s'est rassemblée ce vendredi 30 juin pour défendre nos pensions ! Parce que ce gouvernement a déjà adopté trop de mesures néfastes pour les travailleurs : recul de l'âge de la pension à 67 ans, conditions d’accès à la pension anticipée durcies, bonus pension supprimé, système de RCC (prépension) vidé de sa substance... Nos pensions sont en danger ! Tant dans le secteur privé que dans les services publics, le gouvernement nous oblige à travailler plus longtemps pour toujours moins de pension.

Pension à 67 ans

En matière de pensions, ce gouvernement a déjà adopté de nombreuses mesures néfastes pour les travailleurs. L’âge de la pension est porté à 67 ans, les conditions d’accès à la pension anticipée ont été durcies, le bonus pension a été supprimé et le système de RCC (prépension) a été vidé de sa substance.

Nos pensions encore plus basses ?

Alors que les travailleurs affirment qu’ils ne sont pas en mesure de rester au boulot jusqu’à leur pension et que les pensionnés ne sont pas capables de boucler leurs fins de mois, le gouvernement envisage d’aller encore plus loin.

Alors que nos pensions sont déjà parmi les plus basses d’Europe, le gouvernement  entend considérer nos pensions comme une variable d’ajustement budgétaire.

Les travailleurs des services publics (éducation, santé, administrations publiques, transport, sécurité…) ont aussi du mouron à se faire au sujet de leur retraite.

Nos pensions sont en danger ! Que mijote le gouvernement ?

  • Il veut diminuer les pensions des chercheurs d’emploi et des prépensionnés, mais aussi celles des travailleurs ayant débuté leur carrière professionnelle avant 20 ans ;
  • Il refuse d’entériner un accord des interlocuteurs sociaux qui prévoit d’adapter les pensions minimales au bien-être (pour rappel, les pensions minimums des femmes avec une carrière moyenne se situent sous le seuil de pauvreté) ;
  • Il veut introduire un système de pensions à points rendant le montant de la pension et l’âge de la retraite incertains ;
  • Il veut diminuer le montant des pensions des travailleurs contractuels dans les services publics : plus question d’une pension décente mais d’une pension complémentaire incertaine et inégale ;
  • Comme les patrons, le gouvernement n’entend prévoir que le strict minimum pour les personnes exerçant des métiers lourds et pénibles.

Dans les semaines à venir, le gouvernement entend prendre ces nouvelles mesures qui ne présagent rien de bon pour nos pensions. C’est pourquoi nous tirons la sonnette d’alarme. La casse doit cesser. Chacun a droit à une pension décente à un âge raisonnable.