Nous refusons que le terrorisme change notre modèle de société

Nous refusons que le terrorisme change notre modèle de société

Nous refusons la levée du secret professionnel des travailleurs sociaux et la loi autorisant l’expulsion des étrangers nés en Belgique ou en séjour légal depuis de longues années. Il s’agit d’atteintes à la démocratie et au principe d’égalité. Ce n’est pas le modèle de société que nous voulons !

Personne ne prétendra que la menace terroriste n'existe pas. Elle suppose une réaction du gouvernement belge comme de l’Union européenne. Mais ces réactions ne peuvent en aucun cas remettre en cause notre modèle de société. C’est ce que tous, nous nous étions juré au lendemain des attentats.

Pourtant, la loi sur la levée du secret professionnel des travailleurs sociaux et la loi autorisant l’expulsion des étrangers nés en Belgique ou en séjour légal depuis de longues années ne sont rien d’autre que des atteintes à la démocratie et au principe d’égalité.

Le secret professionnel peut être rompu en cas de danger immédiat pour des tiers et la personne tenue au secret peut le rompre devant un juge. La nouvelle loi n’est donc d’aucune utilité si ce n’est qu’elle renforce les préjugés à l’égard des personnes bénéficiant des aides du CPAS. Elle ne fait que rencontrer les objectifs électoralistes du gouvernement MR/N-VA.

Quant à la loi autorisant l’expulsion des étrangers, elle est contraire au principe de droit qui garantit que tous ceux qui naissent en Belgique ont les mêmes droits et les mêmes devoirs. Il est inadmissible de créer deux catégories de citoyens.

Si l’on veut contrer la menace terroriste et garantir notre modèle de société, c’est de toute autre chose dont nous avons besoin.

Il nous faut des professeurs qui peuvent exercer leur métier dans de bonnes conditions.

Il nous faut une vie associative et culturelle dynamique qui participe à l’émancipation, à l’esprit critique, à la multiculturalité et à la cohésion sociale.

Il nous faut des services publics accessibles et de qualité.

Il nous faut un projet de vivre ensemble et des perspectives d’avenir grâce à la relance de l’emploi.

Il faut plus de moyens pour notre police, notre justice et notre coopération internationale.

Bref, il nous faut plus de tout ce que ce gouvernement est en train de détricoter via ses mesures d’économies.