Tax justice day

Tax justice day

 

Le vendredi 31 mai 2013, le Réseau pour La Justice Fiscale (RJF) et le Financieel Actie Netwerk (FAN) organisent la troisième journée de la justice ficale Tax Justice Day.

 

Pourquoi une journée pour la justice fiscale?

Pricewaterhouse Coopers (PwC) calcule chaque année la date du Tax Freedom Day, le jour de l’année où le travailleur belge s’est acquitté de toutes ses obligations fiscales. L’idée sous-jacente est que ce n’est que le lendemain qu’il commence à travailler pour lui-même.

Le Tax Justice Day du RJF veut répondre à cette journée en insistant sur l’importance des impôts qui permettent à l’Etat de récolter les moyens nécessaires pour financer les services collectifs, destinés à tous les citoyens.

Le RJF et le FAN estiment que le message de PwC est populiste et simpliste. Leur calcul reflète sans nuances la pression fiscale, car il passe sous silence la répartition inégale de la pression fiscale entre travailleurs, sociétés et grosses fortunes.

 

La Belgique, paradis fiscal

Le thème de cette troisième journée est intitulé « La Belgique, paradis fiscal. » En effet, le secret bancaire qui maintient l’inégalité fiscale et le fait que notre pays n’a pas instauré un cadastre des fortunes font de la Belgique un paradis fiscal.

 

En pratique

  • distribution de tracts dans les gares de Bruxelles-Nord, Charleroi-Sud et Liège-Guillemins, entre 7h30 et 9h
  • rassemblement dans le Parc de Bruxelles à 11h