Tax Justice Day

Tax Justice Day

Le jeudi 28 mai, le Réseau pour La Justice Fiscale (RJF) et le Financieel Actie Netwerk (FAN) organisent la cinquième journée de la justice fiscale « Tax Justice Day ».

Pourquoi une journée pour la justice fiscale ?

Pricewaterhouse Coopers (PwC) calcule chaque année la date du « Tax Freedom Day », le jour de l’année où le travailleur belge s’est acquitté de toutes ses obligations fiscales. L’idée sous-jacente est que ce n’est que le lendemain qu’il commence à travailler pour lui-même.

Le Tax Justice Day veut répondre à cette journée en insistant sur l’importance des impôts qui permettent à l’Etat de récolter les moyens nécessaires pour financer les services collectifs, destinés à tous les citoyens.

Le RJF et le FAN estiment que le message de PwC est populiste et simpliste. Leur calcul reflète sans nuances la pression fiscale, car il passe sous silence la répartition inégale de la pression fiscale entre travailleurs, sociétés et grosses fortunes.

Stop à la fraude fiscale, à l’évasion fiscale et au démantèlement progressif de l’administration fiscale ! Pour une justice fiscale !

Cette année, l’accent sera mis sur la lutte contre la fraude fiscale, l’évasion fiscale et les économies au sein des services fédéraux, et plus spécifiquement au sein du service Finances.

Offshoreleaks, Luxleaks, Swissleaks... Autant de scandales fiscaux récents qui nous rappellent que les personnes fortunées et les entreprises continuent à cacher leur argent par le biais d’entreprises offshore et de comptes secrets dans des paradis fiscaux. Dans le cas de la banque HSBC seulement, 3000 contribuables belges fortunés ont éludé 6 milliards EUR. Tout cela continue à faire de la Belgique un paradis fiscal pour les plus fortunés : ni cadastre, ni impôt sur la fortune, pas de taxe sur les plus-values boursières. Pour les entreprises : les intérêts notionnels et les « rulings »…

Le chemin vers une fiscalité juste commence donc par un renforcement des administrations fiscales. Les autres revendications du RJF/FAN sont tout aussi nécessaires pour éradiquer ces inégalités : mesures visant à promouvoir la transparence fiscale et la collaboration entre les pays, taxe sur les transactions financières (TTF) qui lutte efficacement contre la spéculation, etc.

En pratique

Entre 7h et 9h : Distribution de tracts dans les gares SNCB
A 11h : Action symbolique au rez-de-chaussée de la Tour des Finances où sera installé un bureau de recrutement virtuel de personnel pour le SPF « Justice fiscale », afin de combattre l’évasion fiscale et la fraude.