Emploi et droits

Stop ou encore avec le gouvernement des droites ?

Le 26 mai, les électeurs devront choisir : poursuivre une politique de droite, ou opter pour le changement avec un projet de société solidaire diamétralement opposé. Pour décider, ils pourront se baser sur les programmes de chaque parti et sur le bilan des partis qui ont gouverné le pays pendant 4 ans.

Donner une voix aux travailleurs intérimaires

Au même titre que les travailleurs ayant un contrat plus stable, les travailleurs intérimaires mériteraient de faire entendre leur voix, et donc de choisir les collègues qui les représenteront pour défendre leurs intérêts. Voici les raisons.

Une meilleure réglementation du chômage (retraités) frontaliers

Les Belges qui ont travaillé à l'étranger pour la majeure partie de leur carrière, en cas de maladie ou de chômage, couraient le risque de perdre leur revenu pendant deux ans au maximum. Cela change maintenant.

La coupe est pleine !

Journée nationale d'actions - le 14 décembre

2014-2018 : 4 ans de gouvernement Michel, 4 ans de recul social

Depuis octobre 2014 et la mise en place du gouvernement des droites MR-NVA-CD&V-VLD, les droits sociaux ont fait un bond en arrière de plusieurs décennies.

Un besoin urgent d’un vrai plan d’aménagement des carrières.

Un besoin urgent d’un vrai plan d’aménagement des carrières.

En bonne santé jusque 64 ans mais travailler jusqu’à 67 ans.

En bonne santé jusque 64 ans mais travailler jusqu’à 67 ans.

Pension et pénibilité : arrêter plus tôt mais perdre beaucoup !

Pension et pénibilité : arrêter plus tôt mais perdre beaucoup !

Pension et pénibilité : arrêter plus tôt mais perdre beaucoup !

Pension et pénibilité - Avis de tempête sur les métiers lourds

Pension et pénibilité

Après la pension à points, le gouvernement sort un autre projet sur les métiers pénibles. Injuste et inacceptable!

A travail égal, salaire égal : journée d'action contre le dumping social

La concurrence déloyale met en péril les emplois, les salaires et la sécurité de tous les travailleurs. Les travailleurs belges sont mis sur la touche et les travailleurs étrangers exploités. Ce phénomène ne peut pas être ignoré.