2019

La FGTB rencontre les partis sur la question de la mise en concurrence des travailleurs

Ce lundi 18 mars, 120 militants de la FGTB se sont rendus au Parlement afin d’interpeller les parlementaires et de leur rapporter les conséquences néfastes qu’engendrent les pratiques de dumùping social dans leurs sceteurs. Les délégués ont ainsi pu échanger avec les partis de l’opposition...

Pour une loi anti-dumping social

Accompagnée de délégués et acteurs de terrain confrontés quotidiennement aux conséquences néfastes qu’engendre le dumping social, la FGTB a décidé de faire le tour des institutions pour exiger l’adoption d’une loi anti-dumping social.

Donner une voix aux travailleurs intérimaires

Au même titre que les travailleurs ayant un contrat plus stable, les travailleurs intérimaires mériteraient de faire entendre leur voix, et donc de choisir les collègues qui les représenteront pour défendre leurs intérêts. Voici les raisons.

Pourquoi un administrateur mérite-t-il plus de protection qu’un travailleur ?

Dans la pratique de gestion d’entreprise, il n’est malheureusement pas rare que les travailleurs paient pour les fautes de leurs administrateurs. Pensons par exemple aux faillites ou restructurations à la suite de décisions irréfléchies de l’entreprise ou d’une mauvaise gestion. Le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) souhaite toutefois aller un peu plus loin et faire de cette pratique économique un principe juridique. Si cela ne tient qu’au ministre, les administrateurs n’auront bientôt plus qu’une responsabilité limitée pour leurs fautes.

Le droit de grève : pour la sauvegarde des intérêts des travailleurs

La protection et la sauvegarde des intérêts des travailleurs est au cœur du combat syndical. Dans les entreprises, au sein des organes de concertation ou quand c’est nécessaire dans la rue, la FGTB a depuis toujours comme mission essentielle de veiller à la défense des travailleurs.

Des propositions pour lutter contre le burnout parental

Être parent et travailler ne devrait pas constituer une difficulté. Or, aujourd’hui, de nombreux parents travailleurs ne parviennent plus à concilier vie privée et vie professionnelle. Selon l’enquête de la Ligue des familles, ils sont près de 8 sur 10 à éprouver des difficultés pour concilier travail et vie de famille. Pire, 1 parent sur 4 se dit au bord de l’épuisement (on parle de burnout parental). La demande la plus exprimée par les parents est une réduction collective du temps de travail. La Ligue des familles propose également un congé de conciliation.

La vie de plus en plus chère : à qui la faute ?

Difficile de ne pas en faire le constat : la vie est de plus en plus chère et, pour beaucoup, le salaire ne suffit pas. A qui la faute ?

CETA - Appel aux citoyens et aux élus

Le moment est venu de rouvrir le débat autour du CETA. Les entités belges qui n’ont pas encore ratifié le CETA pourrait être amenées à devoir se prononcer prochainement sur son approbation.

Une meilleure réglementation du chômage (retraités) frontaliers

Les Belges qui ont travaillé à l'étranger pour la majeure partie de leur carrière, en cas de maladie ou de chômage, couraient le risque de perdre leur revenu pendant deux ans au maximum. Cela change maintenant.