Avançons ensemble : des candidates pour un syndicat fort !

Avançons ensemble : des candidates pour un syndicat fort !

Les élections sociales auront lieu du 11 au 24 mai 2020. Nous recherchons des femmes enthousiastes qui ne veulent plus rester sur la touche, et veulent aller de l’avant avec leurs collègues. Les syndicats et tous les organes consultatifs ont besoin des femmes. Leur expérience, leurs compétences et leur point de vue est aussi précieux. Qu’attendez-vous ?

Avançons ensemble ! Devenez candidat-e !

Avançons ensemble! Devenez candidat-e!

Marre de rester sur la touche ? Vous souhaitez aller de l’avant ? Venez renforcer l’équipe de la FGTB pour les élections sociales 2020 ! Nous recherchons des femmes et des hommes enthousiastes et fort(e)s qui veulent avancer avec leurs collègues.

Tous les 4 ans, dans les entreprises comptant au moins 50 travailleurs, vous élisez vos représentant-e-s. Dans le secteur privé, ces personnes sont actives au sein du Comité de Prévention et de Protection au Travail (si votre entreprise compte au moins 50 travailleurs) et du Conseil d’entreprise (si au moins 100 travailleurs). Ce sont les élections sociales.

Les personnes élues deviennent délégué-e-s. Elles vous représentent, vous et vos collègues, et disposent d’une voix importante au sein de l’organisation. Elles discutent ou essaient de fixer des accords avec l’employeur sur vos conditions de vie au travail, vos conditions de rémunération et de travail.

Ça vous tente ? Devenez candidat-e ! 

Ton job d'étudiant 2019-2020

Ton job d'étudiant 2019-2020

Les informations contenues dans cette brochure ont été actualisées en mars 2019. Des modifications ou adaptations de la législation sont toutefois toujours possibles. De plus, dans un souci de clarté, certaines règles trop particulières n’ont pas toutes été détaillées. En cas de doute sur des changements ou cas particuliers, n’hésite pas à nous contacter via notre site Web jeunes-fgtb.be ou par téléphone via l’animateur de ta région.

Objectif : zéro cancer professionnel

Objectif : zéro cancer professionnel

Chaque année, dans l’Union européenne, on enregistre environ 2,6 millions de nouveaux cas de cancers (sans compter les cancers de la peau qui ne sont pas des mélanomes). La mortalité est de l’ordre de 1,3 million de personnes par an. Chez les hommes, la cause de mortalité principale par cancer est le cancer du poumon; chez les femmes, il s’agit du cancer du sein.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 20% des cas de cancers sont d’origine
génétique et 80% sont attribuables à des facteurs environnementaux. L’OMS estime que 30 à 50% des cancers pourraient être évités grâce à des stratégies de prévention efficaces.

Mais saviez-vous que le cancer est la première cause de mortalité due aux conditions de travail en Europe ? Le cancer cause de 20 à 30 fois plus de décès que les accidents du travail.

Intérimaires, quels sont vos droits ?

Intérimaires, quels sont vos droits ?

Vous êtes intérimaire et vous avez souvent l’impression qu’aucun des avantages dont les travailleurs occupés avec un contrat fixe bénéficient n’est pour vous ? C’est faux. Et pour vous le prouver, un seul conseil : lisez attentivement cette brochure. Elle vous donne un aperçu de vos droits et obligations en tant que travailleur intérimaire. Pour la FGTB, les choses sont claires : un intérimaire bien informé en vaut deux.

Plus d'infos sur www.droitsdesinterimaires.be

Tract : Ensemble pour une loi anti-dumping social

Ensemble pour une loi anti-dumping social

Les failles entre les différentes législations belges et européennes permettent d’exploiter légalement les travailleurs. La Belgique est le 3e pays d’Europe à accueilir le plus de travailleurs détachés. Ces travailleurs qui, après avoir parcouru des centaines de kilomètres et étant éloignés de leurs familles, sont exploités : conditions de travail insoutenables, pas de droits à la sécurité sociale, salaires de misère.

Pour les travailleurs belges, l’impact négatif est également énorme : augmentation des risques d’accident, mises au chômage économique, cadence infernale et accroissement de la flexibilité.

Le seul gagnant ? Les patrons véreux qui exploitent les travailleurs.

Stop au dumping social | Le détachement des travailleurs

Stop au dumping social | Le détachement des travailleurs

Le dumping social crée une situation de plus en plus insoutenable. D’un côté, les travailleurs détachés sont tout simplement exploités : cadences inhumaines (12 à 13h par jour), salaires
minimaux confisqués (retenue sur salaire, déduction de frais de déplacement), …

De l’autre, les travailleurs belges sont mis injustement au chômage économique et remplacés par des travailleurs détachés.

Stop au dumping social | Les cotisations sociales

Stop au dumping social | Les cotisations sociales

Pour assurer la protection des travailleurs, une partie du salaire brut est retenu afin de financer la sécurité sociale. Normalement, les cotisations sociales sont déterminées par
le pays ou les prestations de travail sont fournies. Toutefois certaines exceptions sont prévues. Ainsi, lorsqu’il s’agit d’un détachement ou d’une pluriactivité les cotisations sociales
sont déterminées par le pays d’origine et payées dans le pays d’origine des travailleurs.
Vu les différences énormes entre les taux de cotisations sociales au niveau européen et les modes de calculs, cela crée une situation de concurrence entre les travailleurs.

Stop au dumping social | Les marchés publics

Stop au dumping social | Les marchés publics

Qu’il s’agisse de la construction de nouvelles écoles, de la livraison de matériel pour les communes, du nettoyage de bâtiments publics ou encore de la tonde des espaces publics, toutes ces choses doivent faire l’objet d’un marché public. La commande publique en Belgique et en Europe est extrêmement importante. En Belgique, elle représenterait près de 15 % du PIB en 2017 !

Malheureusement, trop souvent les responsables se bornent à attribuer ces marchés publics aux entreprises présentant les prix le plus bas. Cette course effrénée au prix le plus bas conduit bien souvent à des pratiques de dumping social.

Pour la FGTB, il est grand temps que plus un euro public ne serve à financer le dumping social !

Stop au dumping social | Les services d'inspection

Stop au dumping social | Les services d'inspection

Au-delà des discours politiques, la FGTB exige que des actes concrets soient rapidement posés par le gouvernement. Il est crucial que la Belgique soutienne la création de l’autorité européenne du travail. Le Gouvernement belge doit également impérativement doter nos services d’inspections de moyens humains, matériels et financiers à la hauteur du phénomène de dumping social qui touche durement les travailleurs belges et européens.