Calculez l’écart salarial entre hommes et femmes dans votre entreprise


Le bilan social est la partie des comptes annuels de l’entreprise consacré à l’emploi et à la formation. On y retrouve de nombreuses informations sur la politique du personnel et c’est un excellent instrument pour récolter des faits objectifs et irréfutables sur l’emploi et la rémunération des hommes et des femmes dans votre entreprise.

Le bilan social est communiqué chaque année au CE (ou à défaut, à la délégation syndicale) et au CPPT dans les entreprises comptant entre 50 et 100 travailleurs, parallèlement aux informations économiques et financières. C'est à dire avant l’assemblée générale annuelle.

Si vous n’avez pas les comptes annuels de votre entreprise, vous pouvez les consulter sur le site de la Banque Nationale de Belgique.

Quelques conseils pour utilser le calculateur ci-dessous

  • Dans le bilan social, la première colonne reprend le total. On ne l’utilise pas dans ce cas-ci. Regardez donc uniquement les colonnes hommes et femmes.              
  • Vous pouvez introduire les données jusqu’à deux chiffres derrière la virgule et arrondir vers le haut. Ex.: 1,4567 devient 1,46.
  • Complétez les données ci-dessous et découvrez l’ampleur de l’écart salarial entre hommes et femmes dans votre entreprise.


Code Hommes Femmes

Nombre moyen de travailleurs

Temps plein 1001
Temps partiel 1002
Total en équivalents temps plein (ETP) * 1003

Nombre d’heures prestées

Temps plein 1011
Temps partiel 1012
Total 1013

Frais de personnel

Temps plein 1021
Temps partiel 1022
Total 1023
Montant des avantages accordés en sus du salaire ** 1033

* Équivalent temps plein ou ETP : permet un calcul correct. Le nombre total de jours ou d’heures de travail prestés est converti en nombre d’emplois à temps plein correspondant. Une personne qui travaille 12 mois à plein temps = 1 ETP. Une personne qui travaille un an à mi-temps = 0,5 ETP. Par exemple, si un travailleur entre en service le 01/07 pour un mi-temps d’une année de 12 mois, la formule suivante est appliquée: 0,50 (mi-temps) x 6/12 (il travaille 6 mois) = 0,25 ETP.

** Les Avantages en sus du salaire sont des avantages extralégaux qui ne sont pas imposables pour le travailleur, par exemple les assurances groupe, assurances hospitalisation et de pension, chèques-repas, voitures de société, cartes de carburant, etc.

Avec ces résultats vous pouvez monter un dossier sur l’(in)égalité entre femmes et hommes dans l’entreprise. Posez les questions suivantes et parlez-en  dans les organes de concertation.

  • Existe-t-il un écart salarial entre hommes et femmes dans votre entreprise ? Si oui, pourquoi existe-t-il une différence salariale ?
  • Y a-t-il plus de temps partiel chez les femmes ?
  • Le travail à temps partiel est-il un choix ou est-il imposé ? Il faut garder à l’esprit que le travail à temps partiel a des incidences sur les droits sociaux, comme par exemple les allocations de chômage ou la pension.
  • Les femmes exercent-elles des fonctions subalternes ?
  • Les femmes sont-elles concernées par des ‘murs de verre’, c’est-à-dire sont-elles engagées dans des départements considérés comme moins stratégiques pour l’entreprise (administration, gestion du personnel) ? Est-il question d’un plafond de verre ? Les femmes se heurtent-elles à un plafond invisible lorsqu’elles souhaitent être promue dans une fonction supérieure ? Quels sont les préjugés d’ordre organisationnel et comportemental qui jouent un rôle dans votre entreprise ? Comment pouvez-vous changer cette situation ?
  • Y a-t-il une différence dans le rapport entre les coûts salariaux F/H et les coûts des avantages en sus du salaire F/H ?