Tous les thèmes

Actualités

2014-2018 : 4 ans de gouvernement Michel, 4 ans de recul social

Depuis octobre 2014 et la mise en place du gouvernement des droites MR-NVA-CD&V-VLD, les droits sociaux ont fait un bond en arrière de plusieurs décennies.

Risque de pauvreté immense chez les demandeurs d’emploi

Avoir un travail est un rempart important contre la pauvreté. Le risque de pauvreté est significativement plus élevé chez les chômeurs que chez tout autre groupe de la population. C’est prouvé par différentes études. Le risque de pauvreté est immense.

« Tous les minima doivent augmenter jusqu’à 10 % au-dessus du seuil de pauvreté »

Un revenu digne, c’est ce que chacun s’efforce d’obtenir. Pour certains personnes, les aléas de la vie la rendent compliquée. Maladie, invalidité, chômage. Ces choses arrivent. Notre sécurité sociale est là pour nous protéger. Nous en avons parlé avec Astrid Thienpont, conseillère de notre service d’études. « La sécurité sociale est essentielle dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Elle sert à donner à tout un chacun une protection sociale décente ».

Communiqués de presse

Dégressivité des allocations de chômage ? Mauvaise idée !

Le ministre de l’Emploi Kris Peeters sape la concertation sociale et souhaite maintenant imposer une « dégressivité accélérée» des allocations de chômage afin de combler les métiers en pénurie.

Pas 345.681 mais bien 490.318 chômeurs en mai 2018

Comme de coutume, tous les mois, l’ONEM annonce haut et fort que le nombre de chômeurs a diminué. La FGTB souligne toutefois que l’ONEM se limite aux chômeurs bénéficiaires d’allocations. Parallèlement, il y a aussi un grand groupe de chômeurs demandeurs d’emploi qui n’ont pas droit aux allocations et qui ne sont donc pas pris en compte par l’ONEM. Enfin, il y a aussi des travailleurs qui sont des temps partiels involontaires et qui gagnent moins qu’une allocation.