Pouvoir d'achat

Mémorandum de la FGTB : « Ensemble, pour la justice sociale »

À l’occasion de la journée internationale de la justice sociale de ce 20 février, la FGTB a présenté son mémorandum. Face à l’augmentation de la précarité, de la pauvreté et des inégalités, la FGTB avance une série de projets et de propositions concrètes et novatrices.

Les travailleurs méritent du respect

Un signal clair a été lancé le 14 décembre dernier, lors d’une journée d’action nationale. Ce jour-là, des milliers de travailleurs ont exigé une augmentation sérieuse des salaires, moins de pression au travail, une articulation saine entre vie privée et vie professionnelle et des fins de carrières décentes.

La FGTB refuse que le Gouvernement Michel - FEB ne s’approprie les pouvoirs de manière anti démocratique.

Le cirque médiatico-politique que les travailleurs ont vécu ces derniers jours connait enfin un épilogue.

Nous n’accepterons pas de blocage des salaires

L’Organisation internationale du Travail a calculé que les travailleurs belges avaient perdu 2,3% de pouvoir d’achat au cours des trois dernières années.

La FGTB en mobilisation générale pour la justice sociale

La FGTB en mobilisation générale pour la justice sociale

La FGTB ne souscrit pas au rapport de la BNB

Rudy De Leeuw, président de la FGTB et, en cette qualité, régent auprès de la Banque Nationale de Belgique, n’a pas souscrit au rapport de la BNB. Même si la BNB a - il est vrai - tenu compte d’une partie des points d’attention syndicaux, nous ne pouvons pas souscrire au rapport dans son intégralité, en raison des passages soutenant explicitement la politique gouvernementale.

1 Belge sur 5 au bord de la pauvreté

A la veille du 17 octobre, la Journée Internationale pour l’Elimination de la Pauvreté, Eurostat a publié des chiffres réels qui tracent la carte de la dure réalité de la pauvreté et de l’exclusion sociale. 20,7% ou 2,33 millions de Belges courent un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale.

La libéralisation du gaz et de l’électricité, chronique d’un échec annoncé

La FGTB a pris connaissance de l’étude de la CREG publié ce 4 juillet sans réelle surprise. Depuis toujours, la FGTB dénonce les dangers de la libéralisation des secteurs du gaz et de l’électricité pour les citoyens. Des dangers en matière de coûts payés par le consommateur et en matière de sécurité d’approvisionnement de notre pays.

Pas de compliment pour le gouvernement

Contrairement à ce que prétend l'OCDE, la Belgique n'est pas un pays top reformer