Fins de carrière et pensions

Baromètre socio-économique 2019 de la FGTB : Pour plus de qualité et de sécurité

A l’occasion de la journée internationale du travail décent, la FGTB a présenté son traditionnel Baromètre socio-économique.

Le ministre des pensions continue à discriminer les femmes

La FGTB constate que si le gouvernement augmentera bien les pensions minimums au 1er mars, cette augmentation ne profitera en réalité qu’aux travailleurs qui comptabilisent 45 ans de carrière. Le gouvernement minoritaire et son ministre des Pensions persistent dans l’erreur et ignore, une fois de plus, l’avis négatif (répété) des interlocuteurs sociaux.

Les travailleurs méritent du respect

Un signal clair a été lancé le 14 décembre dernier, lors d’une journée d’action nationale. Ce jour-là, des milliers de travailleurs ont exigé une augmentation sérieuse des salaires, moins de pression au travail, une articulation saine entre vie privée et vie professionnelle et des fins de carrières décentes.

La FGTB refuse que le Gouvernement Michel - FEB ne s’approprie les pouvoirs de manière anti démocratique.

Le cirque médiatico-politique que les travailleurs ont vécu ces derniers jours connait enfin un épilogue.

Réaction CSC, FGTB, CGSLB au rapport des conciliateurs

Les conciliateurs nommés par les ministres des Pensions et de l’Emploi ont remis leur rapport de mission sur la prise en compte de la pénibilité du travail dans le régime de pension des salariés.

Les employeurs enterrent la concertation sur la pénibilité dans le secteur privé

Les interlocuteurs sociaux se sont réunis ce mercredi au Conseil National du Travail pour aborder une nouvelle fois le dossier de la reconnaissance de la pénibilité pour les travailleurs du secteur privé.

La FGTB en mobilisation générale pour la justice sociale

La FGTB en mobilisation générale pour la justice sociale

La FGTB, indignée, vent debout contre la politique rétrograde du gouvernement et l’attitude des employeurs

Le Bureau fédéral de la FGTB s’est réuni et a procédé à une analyse du récent Accord d’été du gouvernement Michel. Les mesures qui y sont annoncées constituent une étape supplémentaire dans le démantèlement de nos acquis sociaux et de nos systèmes de protection social.