Tous les thèmes

Actualités

Accordez aux pères le droit de passer plus de temps avec leur nouveau-né

Notre pays prévoit 10 jours de congé pour les jeunes pères (ou coparents). Le régime existant est dépassé. L’arrivée d’un nouveau-né, c’est un bouleversement. Pour les deux parents. Car le deuxième parent à lui aussi sa place. Nous plaidons pour que le deuxième parent obtienne lui aussi, dans tous les cas, 10 jours pour être présent. Outre une partie obligatoire sans perte de revenu, nous voulons une extension et également la possibilité d’être présent avant l’accouchement déjà. « Le régime actuel est trop limité, voire carrément dépassé ».

Accordez aux mamans le repos dont elles ont besoin !

Dans notre pays, si vous tombez malade dans les six semaines qui précèdent la date escomptée de l’accouchement, vous en subissez les conséquences par la suite. Ces jours sont en effet automatiquement convertis en repos de maternité. Le nombre de jours de maladie est ainsi déduit des quinze semaines de repos auxquelles les femmes ont droit en Belgique.

Relèvement de certaines allocations sociales ce 1er août

Ce 1er août, certaines allocations seront augmentées grâce à l'enveloppe bien-être et au travail de la FGTB. Le 1er juillet déjà, les allocations minimales de sécurité sociale, les plafonds de calcul et certaines aides sociales ont été relevés.

Communiqués de presse

Les accords obtenus au CNT s’attèlent à la problématique de la discrimination et de la pauvreté

Aujourd’hui, lundi 29 janvier, les interlocuteurs sociaux réunis au sein du CNT ont rendu un avis sur l’affectation du budget résiduel d’1,6 million pour la liaison au bien-être. L’accord obtenu est un signal positif : l’ensemble des partenaires souhaitent s’atteler à la lutte contre les discriminations et la pauvreté. La balle est maintenant dans le camp du gouvernement qui doit mettre en œuvre le plus rapidement possible les accords obtenus entre employeurs et travailleurs.

Le gouvernement sabre à nouveau dans les crédits-temps

Les allocations pour crédits-temps avec motif et pour congés thématiques (par exemple pour prodiguer des soins à un proche malade) vont diminuer. Le gouvernement poursuit la voie du démantèlement social. Et encore une fois, ce sont les travailleurs qui paient la note.