Retour

AIP | Nouvelle journée d'actions en front commun ce 25 février

AIP | Nouvelle journée d'actions en front commun ce 25 février

Les négociations pour un nouvel accord interprofessionnel sont dans l’impasse. Le carcan de 0,4% imposé par les employeurs rend toute négociation salariale impossible ! Pour les syndicats, c’est inacceptable. Les travailleuses et travailleurs méritent un accord équilibré. C’est pourquoi, le front commun syndical organise une nouvelle journée de mobilisation nationale ce 25 février.

Le carcan de 0,4% rend toute négociation salariale impossible !

Le patronat refuse que les syndicats puissent négocier des augmentations salariales de plus de 0,4%. Cette position est d’autant plus inacceptable que certains secteurs ont enregistré –malgré la crise - de bonnes performances et réalisé de gros bénéfices. Il est évident que la Covid-19 a eu un impact sur la vie économique, et que toutes les entreprises ne sont pas logées à la même enseigne. Mais dans les secteurs où c’est possible – et il y en a beaucoup – les travailleurs devraient pouvoir obtenir un peu plus qu’une aumône de 0,4% d’augmentation salariale.

Ce que nous voulons ?

  • Une marge indicative pour retrouver la liberté de négocier de meilleurs salaires ;
  • Un salaire minimum porté à 14€/H ou 2300€/mois, via la constitution d’un fonds de solidarité ;
  • Une amélioration des régimes de fin de carrière ;
  • Une liaison du montant des allocations sociales à l'évolution des salaires négociée indépendamment de l'AIP.

Actions en front commun

Les actions prendront la forme d'arrêts de travail dans les entreprises mais aussi de rassemblements sur l'espace public : plus d'infos