Retour

Bientôt le coup d'envoi des JO de Londres !

Bientôt le coup d'envoi des JO de Londres !

 

Bientôt le coup d'envoi des Jeux Olympiques de Londres !


Où est l'esprit olympique quand il s'agit du respect des travailleurs? Comment sont fabriquées les tenues officielles de nos athlètes?

 

Le COIB s’engage…

En 2008, en pleine préparation des J.O. de Pékin, le COIB (Comité olympique interfédéral belge) s’engageait à inclure une clause sociale claire et précise dans ses contrats de sponsoring et d’équipements.
 

Soucieux de s’assurer que les tenues officielles de nos athlètes belges sont bel et bien fabriquées dans « l’esprit olympique », achACT s’est penchée sur les conditions de fabrication des équipements fournis par JBC.


JBC n’apporte aucune réponse …

JBC assure que sa collection olympique a été fabriquée dans de bonnes conditions de travail ainsi que dans le respect des Conventions de l'OIT et de la Déclaration universelle des droits de l'homme.


Mais JBC nous informe également que les tenues officielles des athlètes belges sont principalement fabriquées en Chine et en Turquie, deux pays où les droits fondamentaux des travailleurs de l’habillement sont bafoués systématiquement.


En outre, l’enseigne limbourgeoise peine à fournir des garanties sur le respect des droits des travailleurs chez ses fournisseurs.


L’industrie du sport fait pourtant des efforts...

Tant le COIB que JBC devrait s’inspirer de la volonté des grandes marques de sport et du comité organisateur des JO de Londres qui montrent une réelle volonté d’améliorer sur le terrain les droits des travailleurs.


Mis sous pression, le Comité organisateur de JO de Londres (LOCOG) s’est en effet engagé à publier la liste des principaux sites de production en Chine et au Royaume-Uni, à informer les travailleurs de leurs droits et à mettre en place une procédure de plainte accessible aux travailleurs. Suite à cet engagement, Adidas a publié la liste de ses fournisseurs olympiques.

 

L’industrie du sport a également montré ces derniers mois, une réelle volonté d’enfin créer un cadre sectoriel de respect des droits des travailleurs en Indonésie. Les marques Nike, Adidas, Puma, New Balance, Asics et Pentland (Speedo) ont signé avec cinq syndicats indonésiens un accord qui garantit l’exercice de la liberté syndicale chez leurs fournisseurs.