Retour

Comité de concertation : les travailleurs réclament toujours une relance durable et des emplois de q

Comité de concertation : les travailleurs réclament toujours une relance durable et des emplois de qualité

 

La FGTB a pris connaissance de la posture de la FEB à la veille du comité de concertation prévu entre gouvernements fédéral et régionaux sur le sujet de la compétitivité des entreprises.

 

Ce n'est pas en faisant du chantage au licenciement que la Belgique sortira des crises financière et socio-économique dans lesquelles sont plongés les travailleurs; du reste, certaines entreprises ne se gênent pas pour les envoyer gonfler les rangs du chômage (où il leur est reproché de ne pas trouver de l'emploi), et toutes ne sont pas en déficit.

 

Par ailleurs, il est dommage que la stratégie patronale se limite à tendre la main en demandant de nouvelles baisses de cotisations patronales plutôt que de travailler avec tous les acteurs concernés pour regagner des parts de marché en investissant -via l’innovation, la R&D, la formation- dans des filières durables qui créent des emplois de qualité. C’est bien un déficit chronique dans ces matières qui explique, pour une majeure partie, la baisse de compétitivité de nos entreprises.

 

La FGTB déplore aussi que rien n'ait été fait par le gouvernement dans le sens d'un conditionnement des aides publiques aux entreprises qui maintiennent et créent des emplois de qualité. Les intérêts notionnels doivent bénéficier aux entreprises qui investissent dans l’avenir, non à celles qui licencient.

 

Le monde du travail attend des gouvernements des décisions offensives et courageuses qui permettent de sortir définitivement par le haut de cette crise. A cet égard, rogner le pouvoir d’achat des travailleurs, via une révision de la loi de 96 ou un saut d’index, n’aidera en rien notre économie.