Retour

Dumping social

Dumping social : stop à la mise en concurrence des travailleurs et travailleuses

Le dumping social, c’est l’ensemble des pratiques mises en oeuvre par le monde patronal pour réduire au strict minimum ses « coûts », ses « charges ». Des termes trompeurs qui recouvrent une autre réalité : c’est la protection des travailleurs qui est détricotée, dans le seul but de maximiser les profits !

Dumping social, comment ça se passe ?

Diverses pratiques existent : l’usage de faux indépendants, le détachement frauduleux, des documents sociaux falsifiés, la création de sociétés fictives à l’étranger, la non-application ou le contournement du droit… Tout cela permet aux entreprises de payer le moins possible leur personnel. Les conséquences sont nombreuses, tant pour les travailleurs et travailleuses que pour l’ensemble de la société. Salaires de misères, pas de protection sociale pour les travailleurs concernés, évitement de l’impôt…

Quelles sont les conséquences ?

L’impact est avant tout humain, mais également social, fiscal, concurrentiel et législatif :

  • exploitation des travailleurs et travailleuses et mise en péril de leur santé et sécurité; 
  • mise à l’écart de travailleurs et travailleuses considérés comme « trop coûteux »; 
  • mise en péril du modèle de solidarité par l’évitement des cotisations sociales;
  • évitement de l’impôt via la création de sociétés fictives; 
  • augmentation de la concurrence déloyale qui engendre des conditions de travail souvent inhumaines dans le but de rester « compétitif »…

Les travailleurs et travailleurses, qu’ils soient Belges ou étrangers, sont les victimes de ces pratiques et n’en ressortent pas vainqueurs : il n’y a que les entreprises qui maximisent leurs profits en toute impunité !

Nos revendications ?

En Belgique, il existe un cadre légal en vue de protéger les travailleurs et de leur permettre de bénéficier de conditions de travail et d’un système de solidarité sociale protecteur, mais ce système est mis en péril par des entreprises avides de bénéfices toujours plus juteux. La FGTB a toujours lutté contre les pratiques de dumping social et exige des actes forts pour combattre ce fléau.

Les règles doivent être appliquées et respectées et il est temps de mettre un terme à l’impunité des entreprises ! Pour mettre fin à ce phénomène en expansion, nous exigeons :

  • Le renforcement des services d’inspection, la collaboration avec les syndicats et un mécanisme de suivi de la procédure ;
  • L’adoption d’une loi anti-dumping social ;
  • Des sanctions réelles, dissuasives et immédiates ;
  • La responsabilité solidaire pour tous les sous-traitants, également valable pour le passé ;
  • Une collaboration étroite avec l’Autorité européenne du travail et une procédure claire et efficace pour soumettre des cas.

Les travailleurs et les secteurs les plus touchés

Les travailleurs de tous les secteurs sont, d’une manière ou d’une autre, touchés par les pratiques frauduleuses des entreprises. Citons, parmi d’autres :

  • La construction : un peu plus de la moitié des travailleurs détachés en Belgique sont employés dans le secteur de la construction;
  • Le transport : on pense aux sociétés boîtes-aux-lettres de transport établies fictivement à l’étranger, les conditions de travail inhumaines qui sont imposées à certains travailleurs mais également l’impact des plateformes (Uber, Deliveroo, etc.) qui refusent que les travailleurs soient reconnus comme salariés et les privent des conditions de travail normalement applicables, de l’accès à la sécurité sociale, etc.;
  • L’horeca : le secteur de la viande est lourdement touché, notamment par la traite des êtres humains et les conditions de travail déplorables;
  • Les services : les call-centers et le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) sont également lourdement impactés par ces pratiques, avec le recours intensif et abusif à la sous-traitance;
  • Le secteur du nettoyage et des aides à domicile : malgré l’instauration du système des titres-service, il existe encore de nombreuses situations d’exploitation de travailleurs.

Le détachement et ses abus

Le détachement est la situation où une entreprise étrangère envoie temporairement des travailleurs et travailleuses effectuer un travail en Belgique.

La FGTB soutient ce mécanisme qui permet de favoriser la mobilité intra-européenne des travailleurs et leur offre de nombreuses opportunités d’emploi. En 2019, il y a eu 3 millions de travailleurs détachés à travers l’Europe. Il représentait 3,8% de l’emploi en Belgique.

Le problème est que ce mécanisme louable est source de nombreux abus de la part des entreprises : conditions de travail, de santé, de sécurité, de logement souvent déplorables, pas de protection sociale, pas de perspectives futures...

Des services d’inspection renforcés permettraient de mettre fin à ces abus et de faire en sorte qu’il reste un mécanisme en faveur des travailleurs, et non détourné par les entreprises pour exploiter les travailleurs !