Retour

Index : la FGTB tire la sonnette d’alarme

Index : la FGTB tire la sonnette d'alarme

Pour la première fois depuis 1973, les syndicats se sont abstenus en commission de l’indice lors de l’approbation de l’index pour le mois de janvier. Pourquoi ?

 

Tout d’abord, la FGTB refuse les adaptations au panier de l’index apportées par le gouvernement, notamment l’intégration des soldes ainsi qu’un nouveau mode de calcul pour le fioul domestique. Le syndicat s’oppose en effet à toute intervention du gouvernement dans le fonctionnement de la commission de l’indice.

 

En outre, la FGTB n’accepte pas que le timing prévu pour la réforme de la composition de l’index, convenu unanimement entre interlocuteurs sociaux pour 2014, soit revu et aménagé unilatéralement. Ainsi, au-delà du gel des salaires pour 2013 et 2014, le calcul de l’indice des prix à la consommation est déjà, dans les faits, adapté, mettant les syndicats devant le fait accompli, ce qui n’est pas acceptable.

 

Enfin, contrairement à ce qui avait été annoncé par certains, ces mesures auront bien des effets sur le pouvoir d’achat des travailleurs et des allocataires sociaux. Les décisions gouvernementales représentent, depuis 2013, une perte de 80 à 90 €/an pour un salaire moyen.

 

Ces nouvelles sont d’autant plus alarmantes que des mesures supplémentaires sont prévues dans les prochains mois. On pense en particulier à l’adaptation du calcul de l’index pour le gaz et l’électricité, qui aura également un impact sur l’indice des prix à la consommation.