Retour

Journée de la Justice Fiscale

Journée de la Justice Fiscale

Le 31 mai 2012, le Réseau pour la Justice Fiscale (RJF) et Financieel Actie Netwerk (FAN), dont la FGTB est membre, organisent la deuxième TAX JUSTICE DAY.

 

Chaque année, le très libéral bureau de consultance PricewaterhouseCoopers (PwC), célèbre début juin la « Tax Freedom Day ». Selon lui, c’est la période à partir de laquelle les Belges ont terminé de payer leurs impôts et commencent à travailler pour eux-mêmes.

 

Le message de PwC est simpliste. Il passe sous silence l’injuste répartition de la pression fiscale entre travailleurs, sociétés et grosses fortunes. Certaines entreprises (souvent les plus grosses) reçoivent de nombreux cadeaux fiscaux sans conditions et trop de contribuables ne paient pas d’impôts grâce à la fraude et l’évasion fiscale


En réalité, les travailleurs paient en moyenne 28,1 % d’impôts et 27,3 % de cotisations sociales sur leurs revenus. Par contre, les sociétés paient en moyenne 11,8 % d'impôt sur leurs bénéfices, et les fortunes, 0,58% !

 

Pour le RJF et le FAN, l'impôt est nécessaire au financement des services publics et collectifs. Ce n’est donc pas le niveau global de l’impôt qu’il faut diminuer, mais la répartition de la charge fiscale qu’il faut fondamentalement modifier.

 
En pratique

Les membres des réseaux iront à la rencontre du public des navetteurs entre 7 et 9 h dans les gares de Bruxelles-Nord, de Charleroi-Sud, de Liège-Guillemins et dans une dizaine de gares en Flandre.


A 10h30, une animation rassemblera tous les participants à l’Albertine (au pied des escaliers et de la statue d'Albert Ier le long du boulevard de l'empereur à Bruxelles) où se tiendront les prises de paroles, dont celles de Daniel Puissant, pour le RJF, et d’Anne Demelenne, secrétaire générale de la FGTB.