Retour

Journée mondiale pour le travail décent

Journée mondiale pour le travail décent

 

Le 7 octobre 2010, la FGTB participera à la troisième Journée mondiale du travail décent organisée par la Confédération syndicale internationale (CSI).

 

A cette occasion, la FGTB a décidé d’interpeller le monde patronal. Accompagnée des autres organisations de la coalition belge pour le Travail décent, elle se rendra à la FEB où les syndicats exposeront leurs revendications.

 

Caroline Copers, Secrétaire générale de la FGTB flamande, interpellera les employeurs autour de la question : « La FEB est-elle prête à agir pour le travail décent dans le Sud ? » et centrera ses revendications sur :

  • Les conditions de travail
  • La mise en application des normes de l’OIT
  • Les accords-cadres internationaux
  • La responsabilité sociale des entreprises

 

Un cortège est ensuite prévu jusqu’au parlement fédéral où la coalition belge pour le Travail décent remettra une pétition de plus de 150.000 signatures et attirera l’attention des parlementaires belges sur cette thématique.


Il s’agit là d’une occasion importante pour les syndicats du monde entier de se solidariser, de s’unir et de renforcer la pression sur les gouvernements et les institutions internationales en faveur d’emplois décents et de justice sociale.


Cette année a été marquée par la crise et la Journée mondiale du travail décent sera le point culminant de l’action du mouvement syndical international pour une réforme fondamentale de l’économie mondiale. Des mobilisations auront lieu partout dans le monde ! Par exemple, une manifestation syndicale aura lieu au Japon ; en Colombie, des manifestations et des pièces de théâtre dénonçant les effets des privatisations sur le travail décent auront lieu ; un forum réunissant tous les partenaires sociaux se déroulera en Equateur. Toutes ces mobilisations permettront de montrer qu’il faut aujourd’hui penser à des réponses globales en ce qui concerne les questions de travail.