Retour

Les services publics ne peuvent pas être utilisés comme des vaches à lait

Les services publics ne peuvent pas être utilisés comme des vaches à lait

Les services publics en général méritent aussi une revalorisation. Plus que jamais, les services publics ont démontré leur utilité et leur raison d’être. Ils assurent en effet la continuité dans les services nécessaires pour les citoyens. Les trois derniers mois, les services publics et leur personnel sont restés au service des citoyens et de la société. Sans ces services, la société et l’économie auraient été totalement paralysés.

Au lieu de démanteler les services publics, de les privatiser, les libéraliser et de les raboter, il serait grand temps d’envisager un renforcement structurel. Ils méritent un financement nécessaire pour soutenir de façon correcte, continue, juste et objective les citoyens et la société. L’Etat, les pouvoirs publics et les services publics ne peuvent être utilisés comme vache à lait.

Nous appelons les politiques à reconnaitre la valeur des services publics, à les soutenir là où c’est possible et si nécessaire à les renforcer solidement. Investir dans les services publics et leur personnel, c’est investir dans une société juste et solidaire.

Investir, investir, investir – ce verbe doit devenir le leitmotiv du prochain gouvernement. Les investissements sont en effet absolument nécessaires, dans les services publics, dans les infrastructures publiques et dans le pouvoir d'achat de la population. Il faut créer une marge pour des investissements publics en prévoyant, au niveau européen,  des ressources et des fonds ; en  assouplissant radicalement les règles budgétaires européennes.

  • Si nous le voulons vraiment, nous pouvons développer les transports publics de demain : une mobilité quasi-neutre du point de vue climatique pour tous, au-delà des frontières nationales. Cela coûtera de l'argent, oui, mais le coût sera encore plus élevé si nous ne faisons rien.
  •  Si nous le voulons vraiment, les salaires et les allocations peuvent augmenter pour que chacun dispose d'un pouvoir d'achat suffisant pour mener une vie digne. Certains millionnaires devront peut-être se contenter d’un peu moins, mais est-ce vraiment un problème ?
  •  Si nous le voulons vraiment, nous parviendrons à améliorer nos infrastructures publiques et à garantir, par exemple, un logement décent pour tous, à prévoir des parcs publics, à reboiser les forêts et à protéger la nature.