Retour

Point de vue de la FGTB sur les arrestations préventives lors de l'euromanifestation

Point de vue de la FGTB sur les arrestations préventives lors de l'euromanifestation

 

La FGTB a été interpellée concernant l’euro-manifestation du 29 septembre dernier au cours de laquelle quelque 150 arrestations préventives ont eu lieu.

 

L’organisation d’événements de grande ampleur nécessite indéniablement la mise en place d’un dispositif de sécurité solide.

 

Cela étant, pour la FGTB, les manifestations syndicales sont un moyen d’expression ouvert à tous les militants qui en soutiennent les mots d’ordre. Il n’y a dès lors aucune raison d’en interdire l’accès à des personnes qui n’ont commis aucune infraction, aucun délit, sous prétexte qu’elles ne correspondraient pas au profil du « bon manifestant ».

 

A cet égard, l’arrestation de plus de 250 personnes, dont au moins 150 préventivement (c'est-à-dire avant la manifestation) nous laissent perplexes. Que la police intervienne afin de neutraliser des casseurs, nous ne pouvons que le comprendre. Par contre, nous déplorons vivement que des interventions musclées soient survenues à l’encontre de manifestants qui ne troublaient en rien l’ordre public et ne montraient aucune violence potentielle ou réelle.

 

La FGTB ne peut accepter la répression dont sont de plus en plus régulièrement victimes des militants qui choisissent des modes d’action et d’expression alternatifs non violents.

 

Les manifestants pacifiques doivent pouvoir exercer leurs droits fondamentaux de liberté d’expression et de liberté de manifester, et non se heurter à une répression violente et arbitraire des forces de police. En tant qu’organisation syndicale démocratique, nous ne cautionnons pas l’amalgame qui a été fait entre ces militants et de dangereux émeutiers.