Retour

Prolongation des mesures Corona pour chômeurs complets

Prolongation des mesures Corona pour chômeurs complets

Jusqu'au 31 décembre, les allocations de chômage complet ne diminueront pas. La période de crise sanitaire n'est pas non plus incluse dans le calcul de la durée des allocations d’insertion.

Le gouvernement a prolongé jusqu’au 31 décembre deux mesures arrivées à expiration fin septembre. Les allocations chômage complet ne diminueront pas jusque là et la durée des allocations d’insertion est garantie.

Le gouvernement décidera prochainement si ces mesures doivent être prolongées après le 31 décembre 2020, jusqu'au 31 mars 2021. Nous vous tiendrons informés.

Gel de la dégressivité des allocations

Le montant de votre allocation de chômeur complet diminue normalement avec le temps. Cela s'appelle la «dégressivité». Cette diminution dans le temps est figée du 1er avril au 31 décembre 2020.

Cela signifie que le montant des allocations auquel vous aviez droit le 1er avril est conservé jusqu'au 31 décembre 2020 inclus. Votre allocation ne diminuera pas. La dégressivité de vos allocations est donc postposée de 9 mois. La phase d’allocations dans laquelle vous étiez le 1er avril 2020 et les phases suivantes sont prolongées de 9 mois.

Si vous faites une demande d'allocation de chômage entre le 1er avril 2020 et le 31 décembre 2020, vous recevrez le montant le plus avantageux. En fonction de votre situation, vous avez alors droit :

  • au montant auquel vous auriez eu droit au 1er avril si le montant est inférieur à la date de votre demande ;
  • au montant auquel vous avez droit à la date de votre demande, si vous auriez eu droit à un montant inférieur au 1er avril.

Calcul de la durée de l'allocation d’insertion

La période du 1er avril au 31 décembre 2020 n'est pas prise en compte pour le calcul de la durée des allocations d’insertion.

Le droit de base aux allocations d’insertion de 36 mois est prolongé de 9 mois. Cette prolongation se calcule en jours, ce qui revient à 275 jours supplémentaires.

Cette prolongation s'applique également si vous avez obtenu une prolongation de vos droits en raison d'une exonération ou parce que vous travaillez à temps partiel (garantie de revenu - AGR).