Retour

Rencontre MR/FGTB : d’accord de n’être pas d’accord

Rencontre MR/FGTB : d’accord de n’être pas d’accord

Le Président de la FGTB, Robert Vertenueil, est furieux de ce qu’on lui fait dire.

Hier le président de la FGTB a invité le président du MR à une rencontre afin de confronter les visions pour la construction d’un monde post-corona. À la sortie de cette rencontre, le président de la FGTB, Robert Vertenueil se dit « inquiet et remonté. Le monde de demain souhaité par le MR ressemble furieusement au monde d’un passé lointain que l’on pensait révolu ».

Se voulant constructif et souhaitant relayer les préoccupations et aspirations légitimes des millions de travailleurs, la FGTB a pris l’initiative d’inviter le Président du MR. Au cours de cette rencontre, la FGTB a pu présenter sa vision de la reprise des activités économiques et ses revendications pour bâtir une société post-corona basée sur les principes de justice sociale, fiscale, environnementale et économique.

À l’issue de cette rencontre, force est de constater que le Mouvement Réformateur demeure inchangé. « Il s’agissait d’une rencontre cordiale, mais je persiste et signe Mr Bouchez est effectivement à la botte du patronat.  Hier la FEB présentait son plan de relance, je constate qu’il n’y a qu’une feuille de papier à cigarette entre les propositions rétrogrades de la FEB et du MR. », insiste Robert Vertenueil.

Un plan de relance hasardeux et dangereux

 Le plan de relance esquissé par le Président du MR est non seulement inacceptable, mais surtout très dangereux. L’opération annoncée en grande pompe de choc fiscal préconisé par le Président du MR s’apparente en effet à une nouvelle opération de vol dans la poche des travailleurs. Ce nouveau tax shift proposé par le MR qui vise à puiser dans la sécurité sociale pour alourdir les poches des plus nantis est inacceptable.

La FGTB a averti le Président du MR que si ces propositions étaient la base d’une discussion pour la formation d’un Gouvernement fédéral, il trouverait la FGTB sur son chemin et que celle-ci, fort de sa représentativité, n’hésitera pas à mobiliser les travailleurs pour contrer un gouvernement qui aurait un tel programme

Construire un monde plus juste

À aucun moment, le Président du MR ne semble avoir pris la mesure du drame social vécu par des milliers de ménages durant cette crise. Des millions de travailleurs ont vu leur revenu réduit. Les travailleurs exigent maintenant plus que jamais du respect, de l’écoute et des actes concrets pour valoriser leur travail et leur effort qui ont permis à notre société de tenir debout.  À aucun moment, Georges Louis Bouchez n’a évoqué le sort des personnes précarisées et en situation de pauvreté. Son plan de relance s’est : tout pour les employeurs et des miettes pour les travailleurs. C’est No pasarán, s’exclame Robert Vertenueil.

Les bases de la société demain ne peuvent être de vieilles recettes éculées et inefficaces. La FGTB exige que l’on ne fasse pas payer davantage la crise aux travailleurs et citoyens. Pour la FGTB, cette crise doit nous amener à construire un monde demain socialement plus juste. On ne peut tolérer que l’on reprenne une politique de destruction sociale comme celle mise en œuvre ces 5 dernières années.