Retour

Tendances mondiales de l'emploi des jeunes 2012

Tendances mondiales de l'emploi des jeunes 2012

L’Organisation internationale du Travail (OIT) vient de publier son rapport 2012 sur les tendances mondiales de l’emploi des jeunes. Le rapport examine la crise de l’emploi qui continue d’affecter les jeunes. Il fournit des statistiques actualisées sur les taux de chômage des jeunes au niveau mondial et dans l’UE, et présente les recommandations stratégiques de l’OIT pour infléchir les courbes actuelles.

 

La crise de l’emploi des jeunes continue

Depuis 2007, le taux de chômage global des jeunes est reparti à la hausse, anéantissant une grande partie des progrès accomplis au cours des années précédentes. Le taux de chômage des jeunes s’élève aujourd’hui à 12,7%, soit près de 75 millions de jeunes âgés de 15 à 24 ans qui sont au chômage dans le monde. Il s’agit d’une augmentation de plus de 4 millions depuis 2007.

Bien que les taux de chômage des jeunes varient fortement d’une région à l’autre, toutes
sont confrontées à des difficultés considérables en matière d’emploi des jeunes. Outre ses effets négatifs et immédiats sur l’économie et la société, le chômage des jeunes a également des conséquences néfastes sur l’employabilité et les futurs salaires. On notera que l’augmentation du chômage des jeunes est particulièrement importante au sein de l’Union européenne, avec un taux de 18% prévu pour 2012.


Emploi temporaire et travail à temps partiel

En outre, de nombreux jeunes se trouvent piégés dans des emplois à faible productivité, des emplois temporaires ou tout autre type d’emploi qui n’est pas à la hauteur de leurs aspirations et qui, souvent, ne leur offre pas d’opportunité de postes plus stables, à plus forte productivité et mieux payés.

Dans les économies développées, les jeunes sont de plus en plus recrutés pour des emplois atypiques et la transition vers un travail décent ne cesse d’être remise à plus tard.

De manière générale, le nombre d’emplois temporaires et à temps partiel a par ailleurs fortement augmenté au cours de la dernière décennie, en particulier depuis que la crise économique mondiale rend ce type de travail de plus en plus acceptable. C’est en effet bien souvent la seule option disponible.

 

Politiques en faveur de l’emploi des jeunes

Comme les taux de chômage des jeunes devraient rester pratiquement inchangés en 2012, et comme la plupart des régions sont confrontées à d’importants défis en matière d’emploi des jeunes, l’OIT plaide pour que la plus grande priorité soit donnée aux politiques d’emploi des jeunes, notamment via la croissance, la relance du marché du travail, la protection sociale et le dialogue social.