Retour

Trop froid pour travailler

Trop froid pour travailler

L'hiver s'est maintenant bien installé, c'est le moment de rappeler certaines règles que les employeurs doivent respecter lorsque la température chute sous un certain degré.

 

Trof froid, c'est quoi ?

 

"Trop froid" est une notion subjective. Mais en ce qui concerne les conditions de travail, les températures trop basses en dessous desquelles  cela deveint dangereux pour la santé sont déterminées par un arrêté royal en fonction du type de travail à fournir.

Et cela vaut aussi bien pour le travail de bureau que pour le travail manuel. Mais bien sûr les seuils varient selon que le travail à fournir est plus ou moins lourd en fonction de la dépense en énergie qui est nécessaire (exprimée en watt).

 

Conditions d'exposition

 

Les températures minimales auxquelles les travailleurs peuvent être soumis dépend donc de l'intensité du travail à fournir. La température de l'air ne peut descendre sous les seuils suivants :

  • 18 ° C pour une travail très lèger
  • 16 ° C pour un travail léger
  • 14 ° c pour un travail semi-lourd
  • 12 ° c pour un travail lourd
  • 10 ° C pour un travail très lourd

Cela vaut pour des lieux de travail fermés. Pour les travaux exécutés à l'air libre ou dans un local ouvert, les règles sont diffèrentes. Entre le 1er novembre et le 1er mars des appareils de chauffage doivent être installés et actionnés en cas de besoin mais dans tous les cas si la température extérieure decend sous les 5 ° C. D'autres règles régissant la fourniture de vêtements adaptés ou la fourniture de boissons chaudes.

 

Les étals en plein air

 

C'est un cas particulier. Il est absolument interdit de faire travailler son perosnnel à l'extérieur ou à proximité immédiate  d'un point de vente si la température est inférieure à 5 ° C. Si celle-ci se situe entre 5 et 10 ° C, l'employeur doit mettre à disposition un local chauffé où le personnel peut aller régulièrement ou chaque fois que nécessaire se réchauffer.

Ces  travailleurs doivent en outre pourvoir travailler sur une surface qui n'est pas en contact direct avec le sol et être protégés autant que possible du froid et du vent. La journée de travail ne peut en outre pas commencer avant 8 heures ni se terminer après 19 heures. Les travailleurs exposés à ces conditions ne peuvent pas travailler plus de 2 heures sans faire une apuse d'au moins 1 heure et ne peuvent travailler dans ces conditions plus de 4 heures par jour.

 

Bon à savoir : les températures minimales peuvent être mesurées avec un thermomètre ordinaire ou avec ce que l'on appelle un "thermomètre sec".

 

Que faire ?

Dès que la température sur le lieu de travail descend sous ces minimas, l'employeur doit prendre des mesures adéquates. Selon le type de travail et de poste tel que décrit ci-dessus, il doit fournir les vêtements de travail adaptés, chauffer suffisament ou  installer les appareils de chauffage là où c'est nécessaire ou mettre à dispostions des travailleurs un local chauffé pour se réchauffer.

Si l'employeur refuse de prendre ces dispositions, on peut saisir son délégués au Comité pour la prévention et la protection du travail. S'il n'y a pas de délégation, on peut prendre contact directement avec le conseiller en prévention ou le médecin du travail. Ou encore en avertir votre centrale professionnelle FGTB.

 

Il est aussi possible d'introduire une plainte auprès du service de la Direction générale du Contrôle du bien-être au travail du SPF emploi et concertation sociale (Plus d'infos : cliquez ici).