Retour

Vous travaillez à temps partiel ? Demandez votre allocation de garantie de revenus !

Vous travaillez à temps partiel ? Demandez votre allocation de garantie de revenus !

 

Malgré toutes les mesures de harcèlement prises par le gouvernement Michel, nous vous conseillons de demander votre allocation de garantie de revenus ou de vous inscrire comme travailleur à temps partiel avec maintien des droits.


Les bénéficiaires d’allocations de chômage sont dans le collimateur de ce gouvernement. De même que les travailleurs à temps partiel bénéficiant d’une allocation de garantie de revenus (AGR). L’AGR est une allocation que le chômeur qui accepte un emploi à temps partiel peut recevoir sous certaines conditions.


Cette AGR avait déjà été fortement diminuée pour les isolés et les cohabitants. Le gouvernement veut réduire une nouvelle fois de moitié cette allocation à partir du 1/1/2018. Et contraindre à la « disponibilité active » tous les travailleurs à temps partiel bénéficiant d’une AGR. En raison de problèmes administratifs, cette mesure n’entrera en vigueur qu’après les grandes vacances de 2016 (vous recevrez une lettre).


« La disponibilité active » signifie que vous devrez, à partir du 01/09/2016, rechercher vous-même activement et de façon ininterrompue un emploi à temps plein, que vous pouvez être contrôlé et sanctionné pour votre comportement de recherche. Au terme de vigoureuses protestations et de longues négociations, nous sommes parvenus à limiter cette mesure aux 12 premiers mois avec AGR pour les personnes dont les prestations sont inférieures à un mi-temps.


Après de vigoureuses protestations, nous sommes parvenus à sauver partiellement les personnes qui bénéficient d’une AGR depuis plus de 12 mois ou qui travaillent au minimum à mi-temps. Elles devront à l’avenir se tenir en « disponibilité adaptée ». Elles ne devront donc pas postuler d’elles-mêmes, mais seront tenues de collaborer positivement si le FOREM, Actiris ou le VDAB leur propose un plan d’accompagnement tenant compte de leur expérience professionnelle, de leur horaire ET de leurs capacités physiques et mentales.


Les travailleurs âgés de 55 ans au 1er octobre 2015 échappent entièrement à cette mesure.
 

La FGTB continue à s’opposer aux mesures de harcèlement de ce gouvernement !

Entre-temps, nous vous conseillons fortement de (continuer à) demander systématiquement votre allocation de garantie de revenu (AGR) en cas de travail à temps partiel. Aussi faible que celle-ci soit devenue entre-temps. Si vous n’avez pas (plus) droit à une AGR, continuez à vous inscrire comme « temps partiel avec maintien des droits sociaux ». Ce n’est que de cette manière que vous conserverez vos droits pleins et entiers si vous tombez à nouveau en chômage et que vous vous constituerez d’importants droits complémentaires en matière de pension pour les heures non travaillées.