Fonds de solidarité pour les travailleurs en grève de Taintignies

Les travailleurs en grève au domaine de Taintignies entrent dans leur 7ème semaine de grève ! Le mouvement qu'ils mènent est un combat pour le bien-être des résidents qui fait défaut dans leur institution. C’est un combat pour faire cesser la déshumanisation de l’accueil des personnes handicapées lorsqu’elle est gérée par des investisseurs financiers. Un fonds de solidarité a été créé pour les soutenir.

Victoire de la FGTB Liège devant la cour du travail

Ce 25 mars, la Cour du Travail de Liège a annulé la décision de l’Onem refusant à une affiliée de la FGTB le droit aux allocations d’insertion au motif que sa demande était intervenue après l’âge de 25 ans. Pour la cour, il s'agit d'un recul cinglant pour les étudiants.

Accord sur l'enveloppe « bien–être » pour augmenter les minimas sociaux

Les syndicats et les organisations d'employeurs ont conclu un accord sur la répartition de l’enveloppe « bien-être » qui doit permettre d’augmenter l’allocation minimum de plus d'un million de personnes. Les retraités, les demandeurs d'emploi, les malades et les handicapés verront leurs allocations augmenter d'au moins 2%.

Les partis politiques s'engagent à élever le revenu minimum au-dessus du seuil de pauvreté européen et réformer le statut cohabitant

Dans le cadre des élections fédérales du 26 mai, le Réseau belge du revenu minimum (BMIN) a organisé le 28 mars un grand débat politique sur l'une des mesures les plus importantes pour sortir les gens de la pauvreté : élever le revenu minimum au-dessus du seuil de pauvreté européen. Au cours de ce débat, tous les partis démocratiques néerlandophones et francophones ont promis de faire du relèvement du revenu minimum au-dessus du seuil de pauvreté européen une priorité.

Un Belge sur 5 vit dans la pauvreté ! Que fait le gouvernement ?

Un Belge sur 5 vit dans la pauvreté ! Que fait le gouvernement ? Rien ! Malgré la promesse inscrite dans l’accord de gouvernement d’augmenter les allocations au-dessus du seuil de pauvreté européen.

La dignité humaine, variable d’ajustement ?

Selon l’article 23 de la Constitution, chacun a droit à une vie conforme à la dignité humaine. A l’heure de l’austérité, des coupes budgétaires, des démantèlements des services publics… la situation est devenue critique autant pour les citoyens vulnérables que pour les travailleurs de ces services. Hôpitaux, maisons de soins et de repos, structures d’aide à la jeunesse, prisons… Toutes ces structures sont dépassées par le manque de moyens, avec à la clé des conditions de travail indignes et une mise en danger des personnes qui bénéficient de ces services.

La FGTB rencontre les partis sur la question de la mise en concurrence des travailleurs

Ce lundi 18 mars, 120 militants de la FGTB se sont rendus au Parlement afin d’interpeller les parlementaires et de leur rapporter les conséquences néfastes qu’engendrent les pratiques de dumùping social dans leurs sceteurs. Les délégués ont ainsi pu échanger avec les partis de l’opposition...

Pour une loi anti-dumping social

Accompagnée de délégués et acteurs de terrain confrontés quotidiennement aux conséquences néfastes qu’engendre le dumping social, la FGTB a décidé de faire le tour des institutions pour exiger l’adoption d’une loi anti-dumping social.

Donner une voix aux travailleurs intérimaires

Au même titre que les travailleurs ayant un contrat plus stable, les travailleurs intérimaires mériteraient de faire entendre leur voix, et donc de choisir les collègues qui les représenteront pour défendre leurs intérêts. Voici les raisons.

Pourquoi un administrateur mérite-t-il plus de protection qu’un travailleur ?

Dans la pratique de gestion d’entreprise, il n’est malheureusement pas rare que les travailleurs paient pour les fautes de leurs administrateurs. Pensons par exemple aux faillites ou restructurations à la suite de décisions irréfléchies de l’entreprise ou d’une mauvaise gestion. Le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) souhaite toutefois aller un peu plus loin et faire de cette pratique économique un principe juridique. Si cela ne tient qu’au ministre, les administrateurs n’auront bientôt plus qu’une responsabilité limitée pour leurs fautes.