Pouvoir d'achat

Accord de gouvernement Alexander Ier

Suite à la formation du nouveau gouvernement exécutif, la FGTB a analysé en profondeur l'accord de gouvernement. S'il y a des points positifs à souligner, nous avons également relevé des éléments négatifs qui n'augurent rien de bon. En plus de ce constat en demi-teinte, la FGTB remarque que certains sujets restent flous et manquent d'ambition pour un vrai virage à gauche.

Pour un salaire minimum à 14€ ! #fightfor14

Pour vivre décemment, un salaire minimum de 14€ brut/heure, 2.300€ brut/mois est indispensable. En Belgique, 800.000 travailleurs, souvent dans les secteurs essentiels, gagnent moins.

Enquête de la BNB sur la perte de revenu des ménages liès au coronavirus : Votre avis compte !

La crise du coronavirus touche de nombreuses familles (pertes d’emploi, chômage temporaire, baisse du chiffre d’affaires des indépendants, etc.).

Augmentation des allocations

À partir du 1er janvier 2020, certaines allocations de chômage augmenteront. Ces augmentations font partie de l'accord que nous avons conclu cette année pour la liaison des allocations au bien-être.

Salaire minimum : la FGTB persiste et continue le combat

Salaire minimum - La FGTB persiste et continue le combat

10 ans ! Cela fait 10 années que les travailleurs n’ont pas vu augmenter leur salaire minimum hors indexation. Aujourd'hui, le salaire minimum interprofessionnel est d'à peine 10€ brut/heure (soit 1.654 € brut/mois pour un travailleur à temps plein). Mais certains préfèrent se gaver quitte à laisser la majorité quémander.

Pour une augmentation substantielle du salaire minimum

Après le rejet de l'AIP, les interlocuteurs sociaux se sont remis à la table des négociations. Malgré un esprit constructif adopté par les FGTB, les patrons s'entêtent à ne donner que des miettes. Retour sur l'échec d'une négociation...

Stop ou encore avec le gouvernement des droites ?

Le 26 mai, les électeurs devront choisir : poursuivre une politique de droite, ou opter pour le changement avec un projet de société solidaire diamétralement opposé. Pour décider, ils pourront se baser sur les programmes de chaque parti et sur le bilan des partis qui ont gouverné le pays pendant 4 ans.

Que demande le peuple ?

À un jet de pierre des élections fédérales, régionales et européennes, la question mérite d’être posée. Les candidats aussi doivent se la poser et une fois élus, ils sont censés y répondre. Mais qui est « le peuple » et que veut-il exactement ? Entre manifestations et sondages, on peut s’en faire une image assez claire.

Accord sur l'enveloppe « bien–être » pour augmenter les minimas sociaux

Les syndicats et les organisations d'employeurs ont conclu un accord sur la répartition de l’enveloppe « bien-être » qui doit permettre d’augmenter l’allocation minimum de plus d'un million de personnes. Les retraités, les demandeurs d'emploi, les malades et les handicapés verront leurs allocations augmenter d'au moins 2%.

Les partis politiques s'engagent à élever le revenu minimum au-dessus du seuil de pauvreté européen et réformer le statut cohabitant

Dans le cadre des élections fédérales du 26 mai, le Réseau belge du revenu minimum (BMIN) a organisé le 28 mars un grand débat politique sur l'une des mesures les plus importantes pour sortir les gens de la pauvreté : élever le revenu minimum au-dessus du seuil de pauvreté européen. Au cours de ce débat, tous les partis démocratiques néerlandophones et francophones ont promis de faire du relèvement du revenu minimum au-dessus du seuil de pauvreté européen une priorité.