Tous les thèmes

Communiqués de presse

Les syndicats distribuent un million d’exemplaires de la Gazette des salaires et appellent à une journée d’actions et de grève le 29 mars.

La FGTB et la CSC appellent à une large journée d’actions assortie de grèves dans diverses entreprises et organisations du secteur privé ce 29 mars et rappellent les points qu’ils souhaitent mettre à l’ordre du jour de la concertation sociale. Parce que ces éléments sont prioritaires pour le monde du travail : une marge indicative pour l’augmentation des salaires ; une augmentation sensible du salaire minimum et des bas salaires ; des accords pour améliorer les carrières professionnelles et les fins de carrière ; la modification de la loi injuste sur la norme salariale de 2017.

AIP : les travailleuses et travailleurs méritent un accord équitable

Malgré les difficultés liées à la crise sanitaire pour parvenir à une estimation statistique fiable de l’évolution des salaires en Belgique et dans les pays voisins, le CCE a défini une marge qui atteint seulement 0,4% pour 2021 et 2022. La CSC, la FGTB et la CGSLB ne peuvent pas souscrire à cette marge. Une « aumône » de 0,4% pour les deux prochaines années est inacceptable pour les travailleurs.

Actualités

Le 29 mars, grève interprofessionnelle, restez chez vous !

La FGTB et la CSC appellent à une grève nationale ce lundi 29 mars pour revendiquer une augmentation des salaires, de meilleures conditions de travail et de meilleures fins de carrière. Nous envoyons un signal fort aux employeurs afin qu'ils renégocient un AIP digne de ce nom. Faire la grève et rester chez soi est la meilleure façon de se protéger et de protéger les autres contre le coronavirus.

Grève interprofessionnelle le 29 mars

La FGTB appelle donc à une journée d’actions et de grève au niveau interprofessionnel, ce 29 mars. Nos revendications : un accord salarial digne de ce nom et la modification de la loi sur la norme salariale.

AIP | Et si on s'occupait des dividendes?

Le banc patronal se sert de la crise Covid pour dire que la plupart des entreprises se trouvent dans une situation financière difficile et qu’il est impossible d’augmenter les salaires au-delà de 0,4%. Certaines ont pourtant parfois distribuer plus de dividendes que les bénéfices réalisés sur l’année !

AIP | Nouvelle journée d'actions en front commun ce 25 février

Les négociations pour un nouvel accord interprofessionnel sont dans l’impasse. Le carcan de 0,4% imposé par les employeurs rend toute négociation salariale impossible ! Pour les syndicats, c’est inacceptable. Les travailleuses et travailleurs méritent un accord équilibré. C’est pourquoi, le front commun syndical organise une nouvelle journée de mobilisation nationale ce 25 février.

AIP : Vers un fonds de solidarité pour les salaires minimums (vidéo)

Dans le cadre des négociations AIP 2021-2022, la FGTB propose la création d’un fonds de solidarité pour les salaires minimums.

C'est quoi l'AIP ? (Vidéo)

C’est quoi l’AIP ? Pourquoi les syndicats refusent la marge salariale de 0,4% ? Que veut la FGTB ? Réponses en video.

0,4% de marge impérative pour augmenter les salaires ? Arrêtons de rire… Actions dans les entreprises ce 12 février.

Une marge salariale de 0,4% pour les deux prochaines années, c’est se moquer des travailleurs !

Nous voulons à nouveau une marge de négociation

Le carcan de 0,4% rend toute négociation salariale impossible ! Les travailleuses et travailleurs méritent un accord équilibré.

AIP 2021-2022 : fixer une norme impérative dans le contexte actuel, ce serait s’enfermer dans la crise.

Des semaines cruciales s’annoncent pour le dialogue social au sein du G10. L’Accord interprofessionnel a un rôle important car il peut permettre, en cette période de crise, à quasiment 3 millions de salarié.e.s - y compris dans les petites entreprises - d’augmenter leur pouvoir d’achat et d’obtenir de meilleures conditions de travail. Nous voulons un accord favorable à tous les secteurs et toutes les entreprises.

AIP : en avant !

Tous les deux ans, bancs syndical et patronal mènent des négociations afin de conclure un accord interprofessionnel (AIP). Cet accord a pour objectif de faire évoluer les salaires et les conditions de travail pour environ 3 millions de travailleurs et de travailleuses.