Santé et sécurité

Retour au travail après une maladie de longue durée

Retour au travail après une maladie de longue durée

Depuis le 1er janvier 2017, les travailleurs malades, leur employeur, ou leur mutualité peuvent - sous certaines conditions - initier une procédure de réintégration auprès du médecin du travail. Une procédure mise sur pied par le gouvernement pour remettre (plus rapidement) les travailleurs malades au travail. Une première évaluation intermédiaire révèle que la procédure de réintégration faillit de façon spectaculaire à son objectif. Vu le nombre élevé de dossiers qui aboutissent à une incapacité de travail définitive sans possibilité de réintégration, nous conseillons à nos membres de ne pas initier, de leur propre chef, un trajet de réintégration.

Objectif : zéro cancer professionnel

Objectif : zéro cancer professionnel

Chaque année, dans l’Union européenne, on enregistre environ 2,6 millions de nouveaux cas de cancers (sans compter les cancers de la peau qui ne sont pas des mélanomes). La mortalité est de l’ordre de 1,3 million de personnes par an. Chez les hommes, la cause de mortalité principale par cancer est le cancer du poumon; chez les femmes, il s’agit du cancer du sein.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 20% des cas de cancers sont d’origine
génétique et 80% sont attribuables à des facteurs environnementaux. L’OMS estime que 30 à 50% des cancers pourraient être évités grâce à des stratégies de prévention efficaces.

Mais saviez-vous que le cancer est la première cause de mortalité due aux conditions de travail en Europe ? Le cancer cause de 20 à 30 fois plus de décès que les accidents du travail.

La nouvelle procédure de réintégration : questions-réponses

La nouvelle procédure de réintégration : questions-réponses

Fin 2015, on recensait 346.971 travailleurs salariés en maladie de longue durée, dont 26% depuis plus de 10 ans. Par rapport à 2009, c’est une augmentation de 41,5 %. 

C’est dans ce contexte que nous proposons ce guide qui vise à expliquer le dispositif mis en place par le gouvernement Michel, et d’application depuis le 1er décembre 2016.

Nous tentons d’y apporter des réponses aux questions que se posent les travailleurs malades mais aussi les délégués, les représentants des travailleurs dans les CPPT, les offices de droits sociaux, etc., qui tentent de les aider dans les méandres de ces nouveaux dispositifs complexes.

Nouvelle règlementation sur les risques psychosociaux au travail

Nouvelle règlementation sur les risques psychosociaux au travail

La FGTB est inquiète des conséquences de l’organisation du travail sur la santé physique et mentale des travailleurs et sur la qualité des relations humaines dans les entreprises.

Santé au travail : principe de précaution pour les nanomatériaux

Santé au travail : principe de précaution pour les nanomatériaux

Cette brochure a pour but de vous aider à comprendre ce que sont les nanomatériaux et comment les travailleurs peuvent se protéger contre les conséquences négatives soupçonnées pour leur santé.

Rôle du médecin du travail dans la réalisation de tests de dépistage d'alcool et de drogues

Rôle du médecin du travail dans la réalisation de tests de dépistage d'alcool et de drogues

Ce dépliant traite de la politique préventive en matière d’alcool et de drogues dans les entreprises.

10 Questions à propos de la CCT drogue et alcool

10 questions à propos de la CCT drogue et alcool

Toutes les entreprises sont dorénavant tenues d’élaborer une politique préventive en matière d’alcool et de drogues. Voici résumées les principales dispositions de la CCT.