Tous les thèmes

Actualités

20.000 fois merci !

Notre sécurité sociale est un fantastique système de protection, pour chacun d’entre nous. La FGTB a établi un plan clair pour la renforcer, l’améliorer et la financer de manière juste, afin que les générations futures ne soient pas sacrifiées.

STOP au pillage de notre sécurité sociale

Alors que les partis politiques pataugent et n’arrivent pas à former un gouvernement, les partis de droite qui faisaient partie de la coalition sortante et le patronat qui les soutient (à moins que ce ne soit l’inverse) continuent de faire comme s’ils n’avaient pas été durement sanctionnés par les électeurs.

Décembre est un mois de cadeaux : 1er employé gratuit

Pour le premier employé, l’employeur ne paie pas de cotisations sociales sur le salaire. Mais le premier employé n'est-il pas un employé à part entière ?

Décembre est un mois de cadeaux: chaque emploi contribue-t-il équitablement ?

Le mois de décembre arrivé, nous nous précipitons tous à la recherche de cadeaux pour nos proches. Et pendant que nous arpentons les marchés de Noël, les patrons profitent du marché du travail. Pour eux, Noël tombe tous les mois. Des privilèges dont ils disposent sans pour autant le rendre à la société.

Première étape importante : les jeunes mères se reposeront-elles enfin?

Une décision importante a été prise aujourd’hui. Les interlocuteurs sociaux, au sein du Conseil National du Travail, ont unanimement soutenu l’abolition d’une mesure discriminatoire à l’égard des femmes enceintes.

Communiqués de presse

Mieux utiliser les moyens de la sécurité sociale

La Cour des comptes confirme les mises en garde de la FGTB : la réduction de cotisations sociales pour le premier travailleur représente un dérapage budgétaire pour la sécurité sociale. Nous demandons que cette mesure soit sérieusement corrigée. En outre, une évaluation et une réorientation des réductions de cotisations de sécurité sociale s’impose d’urgence.

Un fonds mondial pour la protection sociale, soutenu par la Belgique ?

En 2021, nous souhaitons de nouvelles avancées vers une protection sociale universelle. Pour les exaucer, point de petits lutins, nous comptons sur une volonté politique issue d’un vent progressiste.