Tous les thèmes

Actualités

Chômage temporaire force majeure corona : une meilleure allocation pour garder les enfants en quarantaine

Le congé parental corona a cessé d’exister au 1er octobre. La possibilité d’interrompre ses prestations de travail à mi-temps ou à 1/5ème temps moyennant l’accord de l’employeur est remplacée par un système plus ciblé. Le chômage temporaire force majeure corona est désormais ouvert aux travailleurs en cas de fermeture de l’école, de l’accueil ou de la structure d’accueil pour personnes handicapées. Avec une allocation plus élevée que celle du congé parental force majeure corona.

Des actions dans tout le pays pour de meilleures allocations sociales

Des actions dans tout le pays pour de meilleures allocations sociales

Face au refus des organisations patronales d’utiliser « l’enveloppe bien-être » conformément à son objectif, les 3 syndicats passent à l’action en front commun, le 28 septembre prochain.

Prolongation des mesures exceptionnelles dans le cadre du chômage

Jusqu'à la fin du mois de septembre, les allocations de chômage ne diminueront pas. La dégressivité des allocations est gelée pour 6 mois, ainsi que la période pendant laquelle les jeunes chômeurs peuvent prétendre à des allocations d'insertion.

Communiqués de presse

Confinement partiel : rien ne sert de fermer les théâtres et les cinémas si les entreprises négligent les mesures sanitaires élémentaires

Des travailleuses et travailleurs présentant des symptômes du coronavirus, ou qui sont en contact direct avec des personnes dépistées positives à la Covid-19, continuent d’aller travailler sous la pression de l’employeur ou par peur de perdre leurs revenus. La mise en quarantaine est parfois intenable sur le plan financier alors qu’elle est indispensable sur le plan sanitaire !

Pour une négociation sur les allocations sociales, sans chantage !

La crise sanitaire a creusé les inégalités mais les organisations patronales n’ont toujours pas compris l’importance de la concertation sociale et refusent de remettre à temps un avis commun sur l’enveloppe dite « bien-être ».

Déficit de la sécurité sociale : il y a urgence !

Le déficit de la sécurité sociale menace d’atteindre au moins 10 milliards d'euros, selon les hypothèses du Bureau du Plan. Un gouffre béant qui ne s’explique pas seulement par la crise du Coronavirus.