Pension et pénibilité - Avis de tempête sur les métiers lourds

Avis de tempête sur les métiers lourds

La FGTB, indignée, vent debout contre la politique rétrograde du gouvernement et l’attitude des employeurs

Le Bureau fédéral de la FGTB s’est réuni et a procédé à une analyse du récent Accord d’été du gouvernement Michel. Les mesures qui y sont annoncées constituent une étape supplémentaire dans le démantèlement de nos acquis sociaux et de nos systèmes de protection social.

Budget et deal pour l'emploi: ces ministres achètent leur repos estival, au détriment de centaines de milliers de demandeurs d'emploi

À force de tours d'adresse, les ministres sont quand même arrivés à un accord avant de partir en vacances. C’est le résultat des fameuses discussions au sein du gouvernement Michel. En attendant les textes, la FGTB souhaite déjà livrer une première réaction sur certains volets de ce « deal pour l’emploi » et sur le budget. Conclusion : c'est un accord d’occasions manquées.

Poursuite pénale pour action syndicale ? De quoi parle-t-on ?

Il est inacceptable qu’un syndicaliste qui exerce ses droits à la liberté d’expression, à l’action collective et à la grève (y compris le droit d’organiser des piquets de grève), et fait usage de ses droits fondamentaux, soit poursuivi au pénal. Pour la FGTB, le droit d’entreprendre des actions est fondamental et nécessaire. Cela ne vaut pas uniquement pour les actions syndicales, mais aussi pour les mouvements de protestation qui résultent de l’insatisfaction à l’égard des mesures politiques.

Poursuite pénale pour action syndicale ? Quels sont nos arguments ?

Le 29 juin 2018, le tribunal correctionnel d'Anvers a déclaré le président de la FGTB d’Anvers coupable d’"entrave méchante à la circulation", suite à l’action syndicale nationale qui s’est déroulée le 24 juin 2016 près du port d'Anvers. Pour la FGTB, cette condamnation est inacceptable. Quels sont nos arguments ?